Maroc: Les budgets des collectivités territoriales enregistrent un excédent de 5,4 MMDH

La situation provisoire des charges et ressources des collectivités territoriales dégage un excédent global de 5,4 milliards de dirhams (MMDH) à fin avril dernier contre 4,6 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR).

Cet excédent tient compte des dépenses d'investissement de 1,3 MMDH et d'un solde positif de 119 millions de dirhams (MDH) dégagé par les comptes spéciaux et les budgets annexes, indique la TGR qui vient de publier son bulletin mensuel de statistiques des finances locales d'avril 2019. Le bulletin fait également état d'une augmentation des recettes ordinaires des collectivités territoriales de 11,1% à 12,9 MMDH et des dépenses ordinaires de 6,9% à 6,4 MMDH.

L'accroissement des recettes ordinaires s'explique par la progression de 11,5% des recettes transférées, de 29,4% de celles gérées par l'Etat et de 4,6% de celles gérées par les collectivités territoriales, précise la même source, notant que l'augmentation des dépenses ordinaires est le résultat de la hausse des dépenses de biens et services de 8,2%, de la stagnation des dépenses de personnel et de la baisse des charges en intérêts de la dette (-6,7%).

L'exécution des budgets des collectivités territoriales à fin avril 2019 a, ainsi, dégagé un solde ordinaire positif de 6,5 MMDH contre un solde ordinaire positif de 5,6 MMDH enregistré un an auparavant, relève la TGR.

Par ailleurs, rapporte la MAP, les dépenses d'investissement des collectivités territoriales se sont établies à plus de 1,2 MMDH contre 1,3 MMDH au cours des quatre premiers mois de 2018, soit une diminution de 6,2%, précise la même source.

Ce repli s'explique notamment par le recul des émissions au titre des programmes nationaux (300 MDH contre 421 MDH), des acquisitions mobilières (100 MDH contre 136 MDH) et des travaux neufs et grosses réparations (325 MDH contre 353 MDH), conjuguée à la hausse des dépenses au titre des projets intégrés (434 MDH contre 292 MDH).

Ainsi, les dépenses globales réalisées par les collectivités territoriales (dépenses ordinaires, dépenses d'investissement et remboursements du principal de la dette) se sont établies à 8,2 MMDH, en hausse de 4,4% par rapport à leur niveau à fin avril 2018. Elles se composent à hauteur de 78% de dépenses ordinaires.

Par ailleurs, le bulletin fait savoir que l'excédent dégagé par les budgets des collectivités territoriales à fin avril 2019, auquel s'ajoutent les recettes d'emprunt de 483 MDH a permis le remboursement du principal de la dette pour 540 MDH et la reconstitution des fonds disponibles pour 5,3 MMDH.

En outre, les fonds disponibles des collectivités territoriales aux quatre premiers mois de 2019 se sont élevés à 39,1 MMDH, dont 33,8 MMDH sont des excédents des exercices antérieurs. Les communes interviennent pour 57,3% des fonds disponibles des collectivités territoriales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.