Maroc: Le WAC passe au mode serbe

Zoran Manojlovic aux commandes des Rouges

Quelques semaines après le départ de Faouzi Benzarti, le WAC s'est attaché mardi les services de l'entraîneur serbe, Zoran Manojlovic. Aucune précision sur la durée du contrat, ni le salaire mensuel qu'il percevra n'ont été révélés.

Changement également au poste de directeur sportif du club avec le retour de l'ex-coach des Rouges le Gallois de John Toschak qui occupera désormais cette fonction, suppléant ainsi le Français Noël Tossier.

Il était grand temps de mettre un terme à ce vide et d'opter pour un cadre qui connaît fort bien le football continental, sachant que d'autres techniciens étaient pressentis au poste dont l'ex-entraîneur du Raja, l'Espagnol Juan Carlos Garrido, auteur d'un court passage la mi-saison écoulée avec le club émirati d'Al Aïn.

Zoran Manojlovic, 57 ans, a entamé sa carrière d'entraîneur en 2002 en s'occupant de la barre technique du club portugais de troisième division CD Trofense. Après avoir affûté ses armes durant cinq saisons, il avait tenté au préalable des expériences d'entraîneur-adjoint avec les clubs bahreini d'Al Ahli en 2008 et angolais de Primeiro Agosto.

Et c'est d'ailleurs dans le championnat angolais où il avait commencé à voler de ses propres ailes et de se faire un nom sur la scène africaine, toujours avec ce même Primeiro Agosto avec lequel il avait remporté le titre de champion local (2017-2018) et demi-finaliste de la Ligue des champions lors de la précédente édition. Match qui a vu les Angolais être victimes des erreurs d'arbitrage qui avaient profité aux Tunisiens de l'Espérance.

Et le hasard pourrait bien faire des choses, car il se trouve que la première sortie officielle de Manojlovic avec le WAC pourrait être la finale retour de la Ligue des champions contre ce même Espérance où il ne manquerait pas d'avoir un esprit de revanche.

A propos de cette confrontation, l'heure est à l'expectative puisque le TAS (Tribunal arbitral du sport) avait annoncé en ce début de semaine qu'il statuera avant la fin du mois en cours sur les appels interjetés par le WAC et l'EST contre la décision du comité exécutif de la CAF qui avait ordonné aux deux équipes de rejouer la finale retour sur un terrain neutre. Au cas où ce match serait rejoué, il aura lieu le 4 août prochain, sachant que le résultat de la finale aller, un partout, sera pris en compte.

Il convient de rappeler que la finale retour de la Ligue des champions d'Afrique, disputée au stade de Radès, n'a pas connu son terme. Le Wydad avait demandé le recours à la VAR après avoir inscrit son but d'égalisation (1-1) des plus valables, alors qu'il s'est avéré que la fameuse VAR était défaillante.

Boufal convoité par Nice

Le club français OGC Nice cherche à s'adjuger les services de l'international marocain, Sofiane Boufal, qui a évolué la saison précédente en Liga avec le Celta Vigo, rapporte mardi le journal espagnol "Mundo Deportivo".

"Actuellement sous contrat avec Southampton, le milieu de terrain marocain pourrait bien être sur le point de signer" au club français, écrit le média espagnol, notant que Nice serait prêt à payer 10 millions d'euros pour se rattacher les services de Boufal.

Prêté par le club anglais au Celta Vigo la saison passée, Sofiane Boufal (25 ans) a inscrit 3 buts et délivré 4 passes décisives en 35 matchs de Liga.

Le club espagnol "n'exécutera pas l'option d'achat pour le milieu de terrain marocain, estimée à 17 millions d'euros, mais l'international ne restera pas à Southampton sauf surprise", note le quotidien sportif.

Sofiane Boufal a été élu meilleur dribbleur du championnat espagnol lors de la dernière saison avec un total de 144 dribbles réussis, devançant la star argentine du FC Barcelone, Lionel Messi, deuxième du classement avec 133 dribbles, et le Chilien Fabian Orellana, du SD Eibar, avec 81 dribbles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.