Algérie: Abus de fonction, dilapidation de deniers publics et corruption principales charges retenues contre Amar Ghoul

Alger — Abus de fonction, dilapidation de deniers publics et corruption en matière de marchés publics sont les principales charges retenues contre l'ancien ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, qui a été placé sous mandat de dépôt jeudi, indique un communiqué du Procureur général près la Cour suprême.

"Amar Ghoul a comparu, jeudi, devant le Conseiller instructeur près la Cour suprême, dans le cadre de l'enquête liée à l'affaire Ali Haddad", précise la même source.

"Octroi délibéré d'indus privilèges à autrui lors de la passation de marché en violation des dispositions législatives et réglementaires, abus de fonction délibéré par un agent public en violation des lois et réglementations, dilapidation de deniers publics, conflit d'intérêts et corruption en matière de marchés publics sont les charges retenues contre Amar Ghoul", ajoute le communiqué.

Le Conseiller instructeur a ordonné son placement sous mandat de dépôt.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.