Cote d'Ivoire: Dépenses de santé - 1643 milliards de Fcfa pour combler les besoins nationaux

18 Juillet 2019

La Plateforme nationale de coordination du financement de la santé (Pncfs) a lancé ses activités, hier, à l'Auditorium de la Primature au Plateau.

Pour atteindre ses objectifs de santé, entre autres, pour la mise aux normes des infrastructures et du plateau technique, la Couverture maladie universelle (Cmu), la gratuité ciblée, la santé mère-enfant et les programmes nationaux de vaccination, la Côte d'Ivoire a un besoin de financement de 1643 milliards de Fcfa.

Pour mobiliser ces ressources, le gouvernement ivoirien et l'ensemble de ses partenaires ont convenu de mettre sur pied une Plateforme nationale de coordination du financement de la santé (Pncfs).

La structure, créée par arrêté n°260/PM/CAB du 8 avril 2019 et placée sous l'autorité du Premier ministre, a officiellement lancé ses activités, hier, à l'Auditorium de la Primature au Plateau.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Koné, qui représentait Amadou Gon Coulibaly, président de la cérémonie, a indiqué que la santé est un secteur prioritaire pour l'action gouvernementale.

Le Pncfs a pour attributions d'établir des consensus sur les objectifs de dépenses de santé, assurer l'harmonisation et l'alignement des financements internes et externes autour de ces objectifs et faire le suivi de leur réalisation.

Ce, dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies sectorielles de santé définies dans le Plan national de développement (Pnd) et le Plan national de développement sanitaire (Pnds).

Adama Koné a réitéré l'engagement de l'Etat ivoirien d'affecter, conformément aux objectifs d'Abuja, 15 % du budget national aux dépenses de santé.

Il a, dans la foulée, appelé les partenaires techniques et financiers (Ptf) à accompagner le vaste programme sanitaire de la Côte d'Ivoire à travers une mobilisation efficientes des ressources additionnelles.

L'appel du ministre de l'Economie et des Finances a été saisi au bond par le représentant pays de l'Organisation mondiale de la santé (Oms) en Côte d'Ivoire, Jean-Marie Vianney Yaméogo.

Il a fait la promesse, au nom des Ptf, de jouer sa partition pour soutenir les initiatives de santé en Côte d'Ivoire et pour mobiliser les ressources additionnelles.

Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, a, à son tour, traduit la détermination du gouvernement ivoirien à assurer un meilleur accès aux soins aux ivoiriens et réduire considérablement leurs dépenses de santé.

La Plateforme nationale de coordination du financement de la santé compte trois organes de gouvernance.

Le comité de pilotage est l'organe de décision, le secrétariat technique est l'organe d'exécution et les groupes techniques de travail qui planchent sur les décisions du comité de pilotage à l'effet de formuler des propositions d'objectifs ou d'émettre des avis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.