Burkina Faso: Décès de 11 personnes dans une unité de la police - «Ce sont des choses qui ne peuvent pas rester dans l'impunité»

19 Juillet 2019
communiqué de presse

« Ce sont des choses qui sont inacceptables et qui ne peuvent pas rester dans l'impunité », a indiqué le président du Faso.

« C'est pourquoi, a-t-il poursuivi, j'ai instruit que la chaîne de commandement de ce service soit suspendue, en attendant que la police judiciaire fasse son travail et que nous voyions les mesures à prendre à l'issue du constat des médecins légistes », a ajouté le président Kaboré, pour qui la police doit être un pilier de défense de l'Etat de droit.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.