Maroc: Le patrimoine oral des oasis, un reflet d'un mode de vie ancestral

Le patrimoine oral marocain, en particulier celui des oasis, est le reflet du mode de vie des ancêtres et de leur façon de penser, de s'organiser et de vivre, a indiqué le chercheur en patrimoine local, Omar Hamdaoui.

M. Hamdaoui a expliqué à la MAP que "si les ancêtres n'avaient pas laissé un riche héritage oral racontant leur vie réelle, cette partie de la culture marocaine aurait été inconnue et n'aurait jamais fait l'objet de recherches et d'études".

A travers le patrimoine oral, les chercheurs ou passionnés peuvent jeter la lumière sur l'histoire des ancêtres, compte tenu de son important poids culturel, historique, sémantique et symbolique, qui est devenu l'objet de nombreuses recherche et études, a-t-il dit.

Le chercheur a affirmé, par ailleurs, que l'une des caractéristiques du patrimoine oral réside dans le fait qu'il contient des messages éducatifs profonds, tels que des contes populaires pleins de symboles, de messages et de valeurs humaines, soulignant le rôle de la tradition orale dans la préservation de la mémoire populaire et d'une partie de l'histoire du pays.

Pour M. Hamdaoui, la poésie populaire est l'un des éléments les plus riches du patrimoine, qui demeure une source intarissable pour documenter des événements historiques, les valeurs de la société et les pratiques quotidiennes de l'Homme. Il a, en outre, souligné que la diversité des composantes du patrimoine oral et leur richesse traduisent la diversité culturelle qui caractérise le Maroc et qui représente un moyen de renforcer l'attractivité touristique, évoquant à titre d'exemple l'oasis de Tafilalet qui constitue un riche réservoir du patrimoine oral: contes populaires, proverbes, chants et poésie. Le chercheur a relevé dans ce sens que les composantes du patrimoine oral doivent être étudiées, codifiées et mises à la disposition des intéressés avec soin car elles constituent une partie intégrante de l'histoire du Maroc.

M. Hamdaoui a souligné ainsi l'importance d'enregistrer et d'inventorier le patrimoine oral, citant l'expérience de l'Union des écrivains du Maroc à Errachidia, qui a publié un ouvrage collectif intitulé «Le patrimoine oral à Tafilalet : typologie et composantes», un livre en trois volumes, paru en langues arabe et amazighe.

Il s'est également félicité des efforts fournis en ce sens par l'Institut Royal de la culture amazighe et de l'impact des festivals et des manifestations culturelles, qui accordent une grande attention à la richesse du patrimoine oral.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.