Algérie: Plus de 2800 infractions commerciales enregistrées depuis début juin

Alger — Les services du ministère du Commerce ont enregistré, depuis le début du mois de juin, plus de 2.800 infractions commerciales à travers les 48 wilayas, a indiqué jeudi à Alger l'Inspecteur général du ministère du Commerce, Karim Kech.

Dès le début de la saison estivale, les services de contrôle ont intensifié leurs actions en effectuant 58.239 interventions depuis le début du mois de juin, a fait savoir M. Kech, précisant que ces opérations ont donné lieu à la constatation de 2.809 infractions, à l'établissement 2.594 procès-verbaux de poursuites judiciaires et à la proposition de fermeture de 158 locaux commerciaux, contre 39.419 interventions, 1.726 infractions, 1.614 procès-verbaux de poursuites judiciaires et 99 propositions de fermeture durant le mois de mai dernier.

Les infractions concernent notamment la vente de produits impropres à la consommation, la vente de marchandises non conformes, l'absence d'hygiène, le non affichage des prix, le non respect des prix et tarifs en vigueur et l'exercice d'une activité commerciale sans registre de commerce.

Le programme de contrôle des services du ministère du Commerce est axé sur les activités commerciales enregistrant une forte demande durant la saison estivale, notamment les restaurants, les cafés, les salons de thé et les hôtels, a indiqué le même responsable, qui a fait savoir que des équipes spéciales étaient à pied d'oeuvre pour vérifier la qualité des produits alimentaires et des marchandises proposés aux consommateurs afin d'éviter les intoxications alimentaires collectives et les problèmes de santé engendrés par la consommation de produits avariés ou périmés.

En raison de la forte demande, beaucoup de produits périssables sont exposés en plein air en été, comme l'eau minérale, les œufs et les fromages, indique la même source, soulignant que certaines activités saisonnières fleurissent à proximité des plages, des montagnes, forêts, centres thermaux et autres lieux de promenade.

"La loi interdit formellement et sanctionne la vente de marchandises, en dehors des locaux commerciaux et dans l'insalubrité", a précisé M. Kech.

Il déclaré, à ce propos, que la protection de la santé du consommateur comptait parmi les principales missions confiées aux services centraux du ministère du Commerce ou des services externes, à savoir les directions et inspections de wilaya.

Outre le travail habituel effectué pendant la saison estivale, les services de contrôle au ministère du commerce participent aux travaux de la commission nationale pluridisciplinaire, chargée de la préparation de la saison estivale placée sous la tutelle du ministère de l'Intérieur.

Composée de représentants des secteurs du tourisme, de la santé, de l'environnement, des ressources en eau et de l'énergie, comprenant, cette commission donne naissance à des commissions de wilayas dont la mission complémente les missions du ministère du Commerce au niveau local afin de couvrir le plus grand nombre d'espaces commerciaux et de régions, at-il ajouté.

Plus de 1700 infractions commerciales enregistrées en juillet à Alger

A travers ses services extérieurs, le secteur contribue aux travaux des commissions communales chargées de la protection de la santé, dont les éléments sont réparties à travers les wilaya côtières, qui connaissent une forte affluence des estivants chaque année.

L'inspecteur général a fait état du déploiement de quelques 6.800 agents au niveau national outre 25 laboratoires spécialisés dans le contrôle de qualité et la lutte contre la fraude, lesquels sont épaulés par les laboratoires des services de police et de la Gendarmerie, dans l'objectif d'effectuer le contrôle technique de quelques marchandises.

Pour rappel, le ministère du Commerce procède actuellement à l'examen du dossier des agents de contrôle, et ce après avoir affirmé son engagement à prendre en charge leurs revendications relatives à la révision du statut, à l'élargissement du Fonds de revenus complémentaire (FRC) pour les agents, au régime indemnitaire au profit des corps techniques chargés du contrôle et aux dossiers de la formation et des promotions.

Les services en question avaient enregistré, durant les 9 premiers mois de 2018, plus de 170.000 infractions constatées suite aux 1.391.629 interventions effectuées et qui ont permis l'établissement de 161.539 procès-verbaux de poursuites judiciaires ainsi que la proposition de fermeture de 12.497 locaux commerciaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.