Madagascar: Santé à Ambovombe - L'AVC touche les plus jeunes

Selon le docteur Tsivahiny Paubert ,médecin-chef de l'hôpital Monja Jaona d'Ambovombe, , la malnutrition et le stress seraient à l'origine des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans le district d'Ambovombe. Une situation des plus tristes puisque les maladies cardio-vasculaires, qui touchent surtout les habitants des grandes villes, sont en train de gagner les communes reculées.

« Tout le monde est désormais concerné par les soucis de tension artérielle, il n'y a plus de distinction d'âge, même les adolescents peuvent en être victimes. Dans la région d'Ambovombe, les causes les plus fréquentes sont la malnutrition et le stress dus aux aléas de la vie », nous a expliqué le médecin-chef Tsivahiny Paubert. L'hôpital Monja Jaona d'Ambovombe a enregistré une moyenne de cinq cas par mois ces derniers temps.

« Au sein de notre établissement, nous avons un jeune élève du CEG qui a été touché par un AVC, ce qui a entraîné une paralysie partielle de son corps ». La solution, selon le docteur Tsivahiny Paubert, est le renforcement des actions de sensibilisation au sujet de cette maladie dans les communes reculées de la région de l'Androy ; mais aussi l'amélioration du régime alimentaire et de la qualité de vie des habitants.

En effet, le peuple d'Ambovombe consomme trop de pâtes et de repas gras, sans parler du manque d'eau potable qui reste un grand fléau dans le sud.

La malnutrition reste un énorme problème à Ambovombe. Le sud pourra-t-il un jour échapper à la malnutrition ? Une question qui reste pour l'instant sans réponse. Pour le médecin-chef responsable de l'hôpital Monja Jaona, « la malnutrition reste très présente à Ambovombe. Le plus dur est que cela touche surtout les enfants ; or, soigner ces derniers demeure très compliqué ».

Mais ce n'est pas tout. Les ménages connaissent également des difficultés financières, notamment pour l'achat des médicaments et le paiement des frais d'hospitalisation. A se demander si ce n'est vraiment pas possible de délivrer définitivement le sud de cette situation ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.