Burkina Faso: Nutrition de la mère et de l'enfant - La princesse Sarah Zeid de Jordanie salue les progrès du pays

19 Juillet 2019

Les échanges entre la princesse de Jordanie et le Président, Roch Marc Christian Kaboré, ont porté sur les progrès enregistrés par le Burkina dans le domaine de la nutrition de la mère et de l'enfant

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, la conseillère spéciale du Programme alimentaire mondiale (PAM) pour la nutrition des mères et des enfants, la princesse Sarah Zeid de Jordanie, le mercredi 17 juillet 2019.

La conseillère spéciale du Programme alimentaire mondial (PAM) pour la nutrition des mères et des enfants, la princesse Sarah Zeid de Jordanie, se réjouit des progrès réalisés par le Burkina Faso dans le domaine de la nutrition, en dépit de la situation nationale et internationale difficile.

En effet, en termes de réduction du retard de croissance chez les enfants de moins de cinq ans, le pays des hommes intègres est passé de 35% en 2010 à 25% en 2018, selon les données du PAM.

En mission de travail au Burkina, la princesse de Jordanie a été reçue en audience en fin de matinée du mercredi 17 juillet 2019 au palais de Kosyam.

La délégation conduite par la princesse Sarah Zeid est allée échanger durant une demi-heure avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, sur la stratégie de préservation des acquis engrangés dans le domaine de la nutrition mais aussi sur les possibilités de leurs améliorations.

Au sortir du tête-à-tête, l'hôte de Kosyam, accompagnée de la coordonnatrice du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Burkina Faso, Metsi Makhetha, a salué l'engagement de Roch Marc Christian Kaboré.

«Le président du Faso est un champion de la nutrition, parce qu'il sait que la nutrition est à la base d'une bonne santé, de la croissance et de la prospérité, en particulier pour les mères et les enfants burkinabè», a soutenu la princesse de Jordanie.

C'est pourquoi, celle qui a fondé et dirigé le mouvement mondial «Chaque femme, chaque enfant partout», qui vise l'intégration des contextes humanitaires dans la stratégie globale pour la santé de la mère et de l'enfant, dit être venue «célébrer» les progrès réalisés dans le domaine de la nutrition sous la direction des partenaires gouvernementaux.

Mais avant, la conseillère spéciale s'est rendue sur le terrain, dans la journée du mardi 16 juillet 2019 pour constater de visu le travail effectué par le PAM pour la santé et le bien-être des communautés.

«Ce fut un honneur pour moi de rencontrer des femmes, des enfants et des communautés burkinabè, et d'apprendre comment ils travaillent sans relâche pour la santé, la nutrition et le bien-être de leurs communautés», a laissé entendre la princesse de Jordanie.

Elle s'est dit préoccupée par la situation difficile des réfugiés et par «l'extraordinaire générosité» des Burkinabè qui accueillent et prennent soin de ces personnes déplacées.

Dans la soirée, c'était autour du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré de recevoir la délégation du Système des Nations unies qui lui a livré le même message.

La princesse de la rive orientale du Jourdain a estimé que le monde traverse des périodes «très graves» marquées par l'impact croissant de la crise climatique et la montée des violences. Pour cela, une action urgente et l'engagement de tous pour un bien-être global est nécessaire, aux dires de la visiteuse du jour.

«Nous devons donc être inspirés par la générosité et l'ouverture de la communauté d'accueil burkinabè que j'ai visitée hier pour agir parce que nous avons tous un rôle à jouer pour la paix, la prospérité et le bien-être de tous», a conclu la princesse Sarah Zeid de Jordanie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.