Congo-Kinshasa: Mode et mœurs - Coup de projecteur sur la protection de la chevelure féminine pendant la saison sèche

Après près de 8 mois de la saison de pluies, la ville de Kinshasa est, depuis mi-mai, en pleine saison sèche. Cette dernière est reconnue par un climat doux alors que c'est cette atmosphère qui apporte des conséquences néfastes notamment, aux cheveux des femmes.

En tout cas, c'est ce qu'a laissé entendre Miriam Zola, coiffeuse propriétaire d'un salon de coiffure au quartier DGC dans la commune de Ngaliema, après son entretien avec le Journal La Prospérité. « On l'a plus ou moins remarqué, que pendant la saison sèche, notre fibre capillaire se fragilise. Un phénomène saisonnier tout à fait normal. Pendant la saison sèche, les cheveux, tout comme la peau, ont tendance à s'assécher plus faiblement et à devenir ternes et cassants », a-t-elle dit. Et, Selon elle, l'application quotidienne de la pommade permet de garder la chevelure féminine dans un bon état.

Miriam Zola a laissé entendre que les jeunes filles devraient opter pour l'habitude de se changer des coiffures pour éviter les pertes de cheveux pendant cette période. « Il faut que les mamans appliquent, à chaque fois, un bain d'huile sur les cheveux. Elles doivent en outre avoir à la limite l'habitude de se faire coiffer pendant ladite saison », a-telle recommandé, avant d'ajouter : « Pendant ce moment, les femmes tout comme les jeunes filles doivent apprendre à couvrir leurs têtes avec des tresses, tissages et parfois, dans différents modèles ».

Toutefois, la coiffeuse regrette le fait que certaines filles se limitent à prendre soins d'autres parties de leur corps au détriment des cheveux. «Il y a des filles qui ne s'intéressent qu'à protéger leur corps et laisser leur chevelure dans un état crasseux. Pourtant, il est également important d'entretenir ses cheveux car, la beauté d'une femme réside dans sa tête », a-t-elle renchéri.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.