Ile Maurice: Stockage de gaz naturel liquéfié - Poten and Partners identifient Albion et Port-Louis

Des écologistes et des habitants d'Albion se sont élevés contre différents projets annoncés dans cette région. Voici que les consultants de la firme Poten and Partners indiquent leur préférence pour cette zone en vue d'abriter l'entrepôt de gaz naturel liquéfié.

Voici une proposition qui risque de ne pas faire des heureux. Dans son rapport déposé au Parlement mardi, la firme de consultants Poten and Partners a évalué les différents sites qui pourraient stocker le gaz naturel liquéfié. Ces experts se sont également penchés sur le mode de stockage.

Albion et cinq régions de Port-Louis sont cités dans ce rapport pour abriter l'entrepôt, mais ils préfèrent Albion et la partie nord du port. Si la capitale est une zone non résidentielle, en revanche, les consultants reconnaissent que les différents projets annoncés à Albion ont buté contre une levée de boucliers des écologistes et des habitants.

Unité de stockage flottante

Dans cette région loin du port, les consultants proposent deux types de projets. Le premier est une unité de stockage sur une Floating Storage Unit, un navire amarré en haute mer, mais nécessitant une double jetée. Un des avantages de ce concept est que l'investissement pour construire les jetées pourra être partagé avec une autre société qui a un projet pratiquement similaire dans la région. Poten and Partners fait référence au projet de stockage de carburants. L'autre plan pour Albion est la construction d'un entrepôt d'une capacité de 175 000 mètres cubes avec cinq transbordements par année. Cette option nécessitera uniquement la construction d'une jetée et l'autre avantage est que le stock sera à l'abri en cas de cyclone.

D'ailleurs, les consultants font aussi ressortir que si le gouvernement projette d'investir dans une Combined Cycle Gas Turbine, une turbine produisant de l'électricité, à l'avenir, il pourra être aménagé à Albion, nécessitant moins d'investissement pour transférer le gaz à la centrale électrique. Dans le rapport, ils mentionnent que l'unité de stockage d'Albion pourra également fournir le gaz à la centrale électrique de St-Louis par un pipeline. Toutefois, ils craignent que le projet d'Albion ne soit pas réalisable si la construction d'une jetée pour débarquer du carburant tombe à l'eau.

Marché restreint

Lors de cette étude, les experts de Poten and Partners ont également identifié cinq sites pour le stockage du gaz liquéfié à Port-Louis. Leur préférence va à la partie nord de la rade, mais ils rappellent que cette zone a été comblée. Ils sont donc prudents. L'option la moins coûteuse est une Floating Storage Unit d'une capacité de 138 000 mètres cubes et une jetée dans cette région de Port-Louis. Au quai, le gouvernement devra construire une unité de regazéification et des unités de stockage. Comme ce site n'est pas loin de la Combined Cycle Gas Turbine proposée par le Central Electricity Board, ils proposent un système de pipeline qui sera utilisé également pour alimenter les autres centrales électriques dans la région qui, éventuellement, pourront être modifiées pour rouler au gaz. Les autres endroits examinés dans le port par Poten and Partners présentent des inconvénients.

Par ailleurs, dans le résumé de leur rapport, les consultants ont noté que le marché pour le gaz naturel liquéfié est très restreint. Les plus grands consommateurs seront les producteurs d'électricité indépendants, mais pas en grand volume. Pour le bunkering ou l'exportation du gaz liquéfié, la firme de consultants note qu'il n'y a pratiquement pas de marché. Le ministère de l'Énergie avait sollicité cette firme pour une étude de faisabilité sur l'utilisation du gaz liquéfié.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.