Congo-Kinshasa: [La technologie allemande à la portée de la RDC] Régideso - Me Yoko invite Félix Tshisekedi à en profiter pour matérialiser sa vision

*C'est avec l'assentiment du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, qu'une délégation des experts hydriques allemands a atterri à Kinshasa, le mois dernier, sous la direction du PCA de la REGIDESO, Me Placide Yoko Yakembe. Objectif, doter la RDC d'une haute technologie révolutionnaire en matière de production d'eau potable avec un coût abordable et en un temps record.

Dès leur arrivée, ces technologues ont visité les sites de desserte en eau potable à Kinshasa, pour un essaie technique. Selon le PCA de la REGIDSO, aucun marché n'a encore été conclu entre les deux parties qui sont la RD. Congo et l'équipe allemande. Face à cela, il lance un appel vibrant au Chef de l'Etat pour qu'il se saisisse personnellement de cette affaire en vue de mettre les moyens suffisants en jeu pour la réalisation de ce grand projet.

Me Yoko parle d'une dizaine d'experts hydriques allemands qui ont répondu à l'appel du Chef de l'Etat, et qui sont venus à Kinshasa, conduits par lui-même en tant que PCA de la REGIDESO. Ces hôtes du Chef de l'Etat ont été bien accueillis et ont passé leur séjour de travail au somptueux hôtel Béatrice. Il y avait notamment, le Dr. Martin, inventeur de la membrane de céramique, qui permet de réaliser le progrès révolutionnaire dans le domaine du traitement de l'eau.

Ensuite, il y avait également le Dr. Kay, celui qui a fabriqué le module, une sorte de support permettant à soutenir la membrane et la poser dans l'usine. Le tout dernier, c'est le Dr. Startel, une biologiste et spécialiste des bactéries. Son rôle est d'examiner l'eau et de déterminer, au moment du traitement, quelle ouverture laisser à la membrane pour qu'elle ne laisse pas passer les microbes. Elle est l'initiatrice de la théorie de la bague.

De l'eau de qualité en peu de temps

De son côté, Me Yoko a insisté sur le fait que la nouvelle technologie de production d'eau de ces allemands consiste non seulement à bien traiter l'eau pour la potabiliser, mais aussi de doubler ou tripler cette production dans un laps de temps et à moindre coût. "La Banque Mondiale a financé le projet de l'usine de l'ozone avec un budget de 130 millions de dollars américains, pour un débit de 100.000m3 dans 4 ans, alors que le projet de Lukunga avec les coréens a coûté 70 millions pour trois ans", a-t-il laissé entendre.

Il pense, en effet, que ces projets ne sont pas mauvais car, au finish, c'est le pays qui en bénéficie. "Mais avec le projet allemand, on gagnera l'argent et le temps, car ces experts promettent de doubler les productions d'eau par usine, avec seulement 6 millions de dollars en une année. Ce qui fait que l'usine de N'djili par exemple, avec 330.000 m3 par jour, peut être doublée en quelques mois avec la technique innovante allemande, qui plus est efficace en la potabilisation de l'eau. Et l'on pourra servir toute la population", a minutieusement expliqué le PCA de la REGIDESO.

C'est en marge de toutes ces observations que Placide Yoko Yakembe, soucieux d'accompagner Félix Tshisekedi dans sa lutte pour le progrès social, lui a recommandé cette technique qui est la plus récente. Néanmoins, il se pose encore un autre problème, avance-t-il.

L' appel au Chef de l'Etat

Tout compte fait, Me Placide Yoko a remercié le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, pour avoir accueilli avec bienveillance ce projet allemand et l'a par la même occasion invité à faire diligence pour mettre sur pied ce projet. "Ce projet salutaire pour la population congolaise est vraiment à prendre au sérieux.

Après une concertation avec le Chef de l'Etat, avant d'inviter ces experts allemands, le Président Félix m'avait demandé personnellement de les laisser venir, pour qu'ils expérimentent leur invention ici... j'ai confiance en lui car, je le sens convaincu et déterminé à faire sortir son peuple de cette privation volontaire en eau potable, depuis plusieurs décennies, comme il l'a lui-même énoncé. Je l'appel donc à mobiliser tous les moyens possibles pour saisir cette aubaine, qui entrera à jamais dans les actions de son premier quinquennat. Il pourra ainsi redonner le sourire aux congolais qui triment sans eau, ni électricité", a martelé le PCA de la REGIDESO, du reste très confiant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.