Sénégal: Croissance économique - L'Ansd note un accroissement de 0,4% du PIB au 1er trimestre 2019

L'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), a publié sa « Note sur les évolutions économiques récentes » (Neer).

Selon l'Ansd, au premier trimestre de l'année 2019, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), s'est accru de 0,4 % par rapport au trimestre précédent.

«Ce résultat est imputable à la croissance modérée du secteur tertiaire (+1,5%) qui représente plus de 50% du PIB. Cependant, la croissance économique a été amoindrie par le repli du secteur secondaire (-1,4%). En outre, le secteur primaire a stagné au cours de la même période.

S'agissant des taxes nettes de subventions sur les produits, elles ont reculé de 0,3% sur la période sous-revue », lit-on dans le document parcouru par le Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos).

Le document renseigne que la stagnation du secteur primaire résulte de la compensation de la bonne orientation du sous-secteur de l'élevage (+6,0%) par les baisses des valeurs ajoutées de l'agriculture (-2,1%) et de la pêche (-0,6%).

Comparée au premier trimestre de 2018, poursuit le document, la valeur ajoutée du secteur primaire, en volume, a progressé de 9,3% reflétant la bonne tenue de l'activité de la totalité des sous-secteurs.

Le fléchissement noté dans le secteur secondaire est essentiellement lié aux baisses d'activités enregistrées dans les sous-secteurs de la construction (-12,8%), de fabrication de produits agro-alimentaires (-1,7%) et des autres produits manufacturiers (-0,5%).Cependant, il est noté une croissance de la valeur ajoutée des extractives (+7,3%) et de celle des activités chimiques (+2,5%).

En glissement annuel, l'activité du secteur secondaire s'est accrue de 5,3% en liaison notamment avec la bonne tenue de la production agro-alimentaire (+8,8%) et des autres produits manufacturiers (+3,8%).

Selon l'Ansd, la croissance du tertiaire est expliquée notamment par le relèvement de 6,2% de la valeur ajoutée des services aux entreprises et de 2,5% de celle de l'administration publique. Sur la même période, la valeur ajoutée du commerce a également augmenté de 0,2%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.