Afrique de l'Ouest: Zone UEMOA - Les Créances intérieures en baisse de 0,9% au premier trimestre

En rythme trimestriel, la progression des créances intérieures est ressortie négative à -0,9% à fin mars 2019, après une hausse de 7,4% trois mois plus tôt.

Cette évolution d'un trimestre à l'autre est consécutive à la diminution des créances sur l'économie (-147,7 milliards ou -0,7%), conjuguée avec la décrue des créances nettes des institutions de dépôt sur les Administrations Publiques Centrales (APUC) des Etats de l'Union (-133,5 milliards ou -1,6%).

En variation annuelle, la progression de l'encours des créances intérieures s'est établie à 13,4% à fin mars 2019, après 9,4% trois mois plus tôt.

Ce dynamisme est essentiellement attribuable à l'expansion des créances nettes sur l'APUC (+31,3% contre +11,5% trois mois plus tôt) et à la bonne tenue des créances sur l'économie (+8,0% contre +8,7% trois mois auparavant).

Les contributions des créances sur l'économie et des créances nettes sur l'APUC

à la croissance annuelle des créances intérieures sont ressorties à fin mars 2019 à 6,1 points de pourcentage (pdp) et 7,3 pdp contre respectivement 6,4 pdp et 3,0 pdp à fin décembre 2018.

Les créances nettes des institutions de dépôt sur les APUC ont baissé de 1,6% au premier trimestre 2019, en variation trimestrielle, contre une hausse de 8,8% au trimestre précédent.

Cette évolution résulte essentiellement du dégonflement des créances nettes de la BCEAO sur les Administrations Publiques Centrales (-94,9% ou -249,5 milliards), atténué par la progression des créances nettes des banques sur les APUC (+1,5% ou +116,1 milliards) sur la période.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.