Cameroun: Lionnes de volley-ball - Paul Biya salue le patriotisme

Dans un message qui leur a été adressé hier, le président de la République rend hommage à l'équipe nationale, double championne d'Afrique.

Il y a eu le tweet de félicitations rendu public quelques minutes seulement après la victoire de dimanche dernier contre le Kenya en finale de la Coupe d'Afrique des nations de volley-ball au Caire en Egypte. Hier, Paul Biya a remis ça.

Cette fois dans une adresse qui se veut plus solennelle : un message de félicitations à Christelle Nana et à ses coéquipières. Cette attention du président de la République s'étend du reste à l'ensemble de l'encadrement technique, médical et administratif de cette équipe qui, après Yaoundé en 2017, a réédité l'exploit dans cette compétition.

Ce, face à un adversaire qui n'était pas des moindres : le Kenya, neuf fois champion d'Afrique, et au terme d'un match de presque trois heures qui a permis de mesurer la détermination de nos compatriotes.

En effet, les Lionnes du volley étaient déjà tombées en match de poule quelques jours auparavant face aux Kenyanes. Dans son message, le président de la République tient à saluer, non seulement l'abnégation et le talent de la formation conduite par l'entraineur Jean-René Akono, mais aussi le sens du patriotisme qui l'a habitée durant toute la compétition.

Elles y sont en effet allées sans revendication de primes ou autres, avec pour unique ambition de défendre leur titre et rehausser l'image de marque du sport camerounais sur la scène africaine et internationale.

Une attitude qui, de l'avis du premier sportif camerounais, fait non seulement la fierté des femmes et des jeunes, mais honore notre pays. Le chef de l'Etat a du reste de quoi être fier de ses jeunes compatriotes, elles qui ont su démontrer une assertion qui lui est très chère : « Au Cameroun, il n'y a pas de sport majeur, de sport mineur, ni de sport réservé... ».

Les sportifs camerounais dans leur ensemble peuvent se sentir galvanisés par la sortie du président de la République d'hier. Les efforts déployés ces dernières années pour doter le Cameroun d'infrastructures sportives de référence vont au-delà de ce que l'on considère dans notre pays comme le sport-roi : le football.

En plus du Palais polyvalent des sports de Yaoundé, véritable joyau architectural en la matière, de nombreuses autres infrastructures ont été créées à travers le territoire national.

En homme d'Etat avisé, Paul Biya a toujours compris qu'il n'y a sans doute pas mieux que le sport pour rassembler les enfants d'une même Nation et magnifier ce vivre ensemble qu'il n'a de cesse d'appeler de tous ses vœux. Indubitablement, les Lionnes sont à l'honneur.

Elles méritent amplement le tapis rouge qui leur est déroulé. Et avec elles, l'ensemble de la jeunesse sportive camerounaise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.