Afrique: Ahmad Gamal, handicapé visuel, star de la CAN 2019

Le Caire, 19 juil (APS) - Ahmed Gamal, un handicapé visuel, volontaire à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019, fait partie des plus heureux de cette compétition, malgré l'élimination prématurée des Pharaons d'Egypte, sa patrie qui accueille le tournoi africain.

Gamal, supporter de Liverpool depuis 2005, se réjouit d'avoir exercé son métier, le journalisme, lors de cette CAN qui lui a offert l'occasion d'avoir "rencontré la superstar Sadio Mané".

"Oui, je vis des moments extraordinaires que j'étais loin d'imaginer quand j'ai fait acte de candidature pour faire partie des volontaires de cette coupe d'Afrique des nations", confie à l'APS le jeune diplômé en journalisme.

Arrivé jeudi comme un boulot de canon dans la salle des médias, au Stade international du Caire, Ahmed Gamal sollicite rarement l'aide de ses confrères pour se déplacer. "Je n'ai pas besoin tout le temps des gens pour me déplacer. Je suis là pour faciliter la tâche aux gens, pas pour me faire assister", précise l'Egyptien âgé de 23 ans et titulaire d'un diplôme de journalisme sportif en 2017.

A la recherche d'un emploi, Gamal mise sur la 32ème édition de la CAN (21 juin-19 juillet) pour démontrer ses talents de journaliste et donner aux patrons des médias les preuves qu'il est bien employable.

"Je ne peux pas diriger les envoyés spéciaux des médias ou distribuer les tickets pour les conférences de presse ou autre chose. Mais j'ai fait acte de candidature pour écrire dans le journal en ligne du comité local d'organisation de la CAN", explique-t-il, passant de l'anglais à l'arabe avec l'APS, pour se faire comprendre.

"J'attendais Sadio Mané à la conférence de presse précédant le match Sénégal-Ouganda, mais il n'est pas venu", rappelle ce supporter de Liverpool. Il réussira plus tard à rencontrer le leader de l'attaque du Sénégal au terrain annexe du Stade du 30-Juin pour l'interviewer.

Enthousiaste, il décroche des interviews avec d'autres célèbres joueurs de la CAN dont l'Algérien Riyad Mahrez (Manchester City) et le Nigérian Alex Iwobi (Arsenal).

"Des moments extraordinaires ! Et je n'oublierai jamais l'humilité de Mané", dit le jeune journaliste, les yeux pleins de vie.

Il dit aimer le Sénégalais autant que son compatriote Mohamed Salah, attaquant de son club de cœur. "Ce mec est d'or. Il est tellement gentil et humble", s'extasie le volontaire de la CAN 2019, espérant pouvoir trouver du travail à la fin de la compétition.

Mais Gamal Ahmed refuse d'être vu comme un héraut ou un porte-drapeau d'une quelconque cause. Il espère avoir réussi à se faire remarquer par son talent. "J'utilise une application sur mon smartphone, qui me permet d'écrire mes textes", explique-t-il en gesticulant pour expliquer le mode opérateur de son appareil téléphonique.

"C'est une belle expérience et j'essaie d'en profiter au maximum", dit Gamal, espérant décrocher un emploi à l'occasion de la CAN. "Pas en tant que handicapé visuel, mais surtout en tant que jeune reporter diplômé et passionné par mon métier", précise-t-il, le sourire aux lèvres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.