Cameroun: Kotto Bloc - Interpellé après la mort de sa fille

Un habitant du quartier dit Kotto Bloc (dans l'arrondissement de Douala V), dont le nom n'a pas été révélé - on sait juste qu'il s'agit d'un pasteur - est en cours d'exploitation depuis quelques jours à la direction de la Police judiciaire (Dpj) à Bonanjo, suite à la mort de sa fille de 8 ans.

La mort remonterait à lundi ou dimanche dernier, et est qualifiée de « suspecte » par une autorité approchée par CT - mais aucune accusation formelle n'a été portée contre qui que ce soit par ladite autorité.

D'après cette source, « l'enfant serait morte par strangulation et d'après le constat du médecin légiste, ses organes génitaux ont été touchés ».

Votre journal a également appris que c'est dans une clinique, située non loin du lieudit Carrefour Maetur à Bonamoussadi, que la fillette a rendu l'âme des suites des violences subies. Le commissariat du 12e arrondissement, d'abord saisi du dossier, l'a ensuite transmis à la Police judiciaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.