Togo: Dépolitiser le débat local

19 Juillet 2019

Les candidats indépendants ont réalisé une belle percée lors des législatives du 30 juin dernier.

L'enjeu local a incité les électeurs à porter leurs suffrages sur des personnalités de terrain, connus et sans étiquettes.

Pas forcément une bonne nouvelle pour les partis traditionnels.

Certains nouveaux élus, comme Essivi Mimi Bossou Soédjédé élue dans le Golfe 5, invite ses collègues à surmonter les clivages politiques pour permettre une gestion efficace des nouvelles communes.

'Nous sommes des conseillers pour toute une commune et pas pour son parti. Le combat politique ne doit pas prendre le dessus sur l'intérêt supérieur des populations', explique-t-elle.

Pour cette élue, la dépolitisation du débat local est un impératif. Un point de vue partagé par de nombreux responsables locaux.

Les maires de la centaine de nouvelle commune seront élus dans un délai de 60 jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.