Zimbabwe: Plus du tiers des ménages ruraux sont en insécurité alimentaire, selon le PAM

19 Juillet 2019

Plus du tiers des ménages en milieu rural sont actuellement en insécurité alimentaire au Zimbabwe, a annoncé vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM). Selon une étude du Comité d'évaluation sur la vulnérabilité au Zimbabwe (ZimVAC), environ 38% des ménages ruraux, - soit plus de 3,5 millions de personnes sur une population totale de 14,5 millions d'habitants - sont actuellement en situation d'insécurité alimentaire.

« Une situation qui prévaut durant cette période post-récolte en juillet et jusqu'en septembre prochain », a déclaré Herve Verhoosel, porte-parole du PAM lors d'un point de presse à Genève.

Cette insécurité alimentaire pourrait se détériorer davantage d'ici à décembre 2019 pour toucher la moitié des ménages ruraux, soit plus de 4,7 millions de Zimbabwéens. Le document prévoit également que 59% des ménages ruraux - plus de 5,5 millions de personnes - seront en situation d'insécurité alimentaire durant la période de faim critique qui coïncidera à l'apogée de la période de soudure, de janvier à mars 2020.

ZimVAC est un consortium composé des représentants du gouvernement, des agences des Nations Unies et d'ONG. Le PAM y joue un rôle clé en contribuant financièrement et techniquement à l'évaluation.

Ces prévisions de croissance sur l'insécurité alimentaire - soit plus de 5,5 millions de personnes dans les ménages ruraux - correspond à une augmentation de 138% de l'insécurité alimentaire par rapport à la même période l'année dernière et à une augmentation de 73 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années, selon un autre rapport récemment publié.

Etabli par la Communauté de développement de l'Afrique australe avec l'appui technique du PAM, ce rapport de synthèse 2019 sur la situation de la sécurité alimentaire en Afrique souligne que la situation macro-économique instable, les effets du cyclone Idai, les insectes ravageurs, les problèmes structurels chroniques et la sécheresse persistante ont conduit à l'un des taux d'insécurité alimentaire les plus élevés enregistré au cours de la dernière décennie, encore plus que la sécheresse provoquée par El Niño en 2016/2017.

Le PAM entend aider près de 2 millions de personnes

Compte tenu de l'ampleur de l'insécurité alimentaire qui prévaut au Zimbabwe, le PAM prévoit de porter son aide à plus de deux millions de personnes d'ici à l'apogée de la période de soudure, de janvier à avril 2020. L'agence onusienne fournira une aide alimentaire immédiate aux populations les plus vulnérables, tout en travaillant avec les communautés pour renforcer leur résilience face aux effets du changement climatique et aux chocs futurs.

A noter qu'au plus fort de la période de soudure de janvier à avril dernier, le PAM est venu en aide à plus de 878.000 personnes. Une aide en plus de l'appui également apporté aux victimes du cyclone Idai et des activités de nutrition. Au total, près de 950.000 personnes ont bénéficié d'une assistance en avril dernier.

« Généralement, le programme d'assistance du PAM pour la période de soudure se termine en avril, mais il a été prolongé cette année jusqu'en juillet dernier dans certains lieux », a ajouté M. Verhoosel. L'agence onusienne lancera cette année son programme d'assistance pour la période de soudure deux mois plus tôt, en août au lieu d'octobre, pour répondre aux besoins urgents et prévenir les problèmes au retard de croissance des enfants.

Pour financer ses opérations au Zimbabwe, le PAM a besoin de toute urgence 173 millions de dollars.

Au cours de la dernière décennie, le Zimbabwe a connu un certain nombre « de chocs et de défis économiques et environnementaux sans précédent », contribuant à l'établissement de l'indice mondial de la faim de 2015 classé « sérieux ». Selon le PAM, deux tiers des Zimbabwéens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Après une récolte médiocre, une grave sécheresse avait encore miné le secteur agricole entre 2015 et 2016, entraînant des conséquences désastreuses pour une population dans laquelle 80% de la population tire une partie importante de ses moyens de subsistance de l'agriculture et de l'élevage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.