Sénégal: Cité Baraka - Le chantier livré vers la mi-septembre (ministre)

Dakar — L'entreprise en charge de la reconstruction et la réhabilitation du quartier spontané Baraka (Liberté 6), ICE, s'est engagée à livrer les bâtiments aux 210 familles bénéficiaires le 15 septembre prochain, a annoncé vendredi, le ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Abdou Karim Fofana.

M. Fofana qui s'exprimait à l'issue d'une visite de chantier, a souligné "l'urgence de relever le défi de recaser les personnes qui habitent les bidonvilles et les mettre dans des logements décents garantissant le respect de la dignité humaine".

"Ils ont encore deux mois de travaux", a dit le ministre, faisant aussi état d'"un certain nombre d'engagements que l'Etat doit mettre en œuvre pour permettre à cette cité de prendre vie d'ici mi-septembre, pour reloger les occupants de l'ancienne cité Baraka".

"Ce n'est pas seulement une opération sociale, c'est aussi une opération économique rentable parce que c'est une entreprise en collaboration avec une fondation qui vient prendre une zone considérée comme un bidonville à Dakar, raser cette zone-là et reconstruire des immeubles à hauteur puis y reloger les anciens occupants du site", a expliqué M. Fofana.

"Ce sont des promoteurs immobiliers du secteur privé qui viennent reprendre ces zones non planifiées et faire en sorte que l'activité économique de promotion immobilière puisse permettre de reloger les personnes qui sont dans ces bidonvilles et créer des produits immobiliers qui puissent permettre de générer de la rentabilité", a-t-il fait valoir.

Le ministre a précisé que "les logements sont gratuits" mais chaque famille bénéficiaire "va donner une participation mensuelle fixée entre 15 000 et 24 000 FCFA pour l'entretien des immeubles sur une durée de quinze ans".

En collaboration avec la Fondation You, le patron de la société Orascom, l'homme d'affaires égyptien Samih Sawiris a financé toute la construction et la réhabilitation de la cité Baraka pour ses 1600 habitants.

Le ministre a réaffirmé "la volonté du président de la République de prendre à bras le corps la question du renouveau urbain pour permettre à toutes les personnes qui habitent dans des zones non-planifiées où l'eau et l'électricité n'arrivent pas d'avoir un cadre de vie adéquat".

"(....) On a encore des bidonvilles que ce soit à Rebeuss, à Grand-Dakar et même à Fann-Résidence", a rappelé Abdou Karim Fofana, faisant état de "l'existence au Sénégal de plus de 9 000 hectares de bidonvilles dont 60 à Dakar, soit l'équivalent de 5 hectares".

"C'est pourquoi, selon lui, le projet des 100 mille logements initié par le président de la République, qui vise à permettre aux personnes à faible revenu de disposer un logement décent dans le cadre du programme zéro bidonville, est très pertinent."

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.