Ile Maurice: Salines de Rivière-Noire - Atalian Global Services, dernier promoteur en date...

Les salines vont vraiment perdre de leur saveur... Les requêtes pour un permis d'Environmental Impact Assessment (EIA) afin d'ériger des hôtels aux Salines, à Rivière-Noire, s'enchaînent.

Après New Mauritius Hotels (Les Salines PDS Ltd Imperia Golf Estate), Anse des Salines Ltd (dont les actionnaires sont Robin Dwarka, André Yan Béchard et Devindranathsing Hurpaul), Stella Di Mare (Mauritius) Ltd (les actionnaires sont Ayoub Adly Ayoub et Tiziana Fiore) et Société Horizon Sweet Resorts Ltd du groupe Nundun Gopee, place, cette fois-ci, à Atalian Global Services (avec pour unique actionnaire Franck Julien).

Cette société, qui se lance pour la première fois dans l'hôtellerie après des bureaux et des villas, projette d'investir Rs 2 milliards dans un établissement cinq-étoiles doté d'un centre de conférences. Le tout sur 43 arpents de terres de l'État.

Afin de mettre les chances de son côté pour l'obtention du précieux sésame, le promoteur avance que par rapport à la présence de dunes sur le site, la construction sur pilotis sera privilégiée, pour réduire les excavations. S'armant contre des contestations des habitants et des pêcheurs, Atalian Global Services fait valoir, dans son dossier, avoir déjà pris contact avec l'Association des pêcheurs professionnels de Rivière-Noire. Par ailleurs, le promoteur parle de la création de 50 postes de professionnels durant la conception du projet, de 1 200 emplois durant la construction et de 700 placements pour les habitants de Rivière-Noire, de La Preneuse et de La Gaulette, une fois l'établissement opérationnel.

Bétonner la péninsule

Jusqu'ici, au moins trois promoteurs intéressés à investir à la péninsule des Salines - New Mauritius Hotels, Horizon Sweet Resorts Ltd du groupe Nundun Gopee et Stella di Mare - ont obtenu leur permis EIA. Le projet de bétonner cette péninsule de l'Ouest d'hôtels remonte à plus d'une dizaine d'années. En 2004, un plan directeur a été préparé par le gouvernement d'alors. Il est prévu que huit hôtels sortent du sable sur ce site. Cinq lots aux Salines ont été loués à des promoteurs hôteliers. Faute de route pour y accéder, le projet est resté au point mort.

C'est en 2016 que Landscope s'est vu confier la construction d'une route d'accès de 3,3 km pour desservir ces sites. Les travaux ont commencé en 2017 et se sont achevés en octobre 2018, au coût de Rs 485 millions. Un mécanisme de partage de coût entre les promoteurs privés a été mis en place. Les investissements à cet endroit devraient rapporter Rs 15 milliards.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.