Cote d'Ivoire: Africa Sports - Antoine Bahi fâché avec la Fif

19 Juillet 2019

Le président intérimaire ne comprend pas l'attitude des dirigeants fédéraux vis-à-vis du club vert et rouge.

La grande famille Vert et rouge n'est pas contente. Alors pas du tout ! Massés derrière le président Antoine Bahi qu'ils ont désigné à l'unanimité pour conduire les destinées de leur club, le collectif des comités de supporters, celui des anciens joueurs et les sages du club se disent offusqués par l'attitude de la Fédération ivoirienne de football (Fif).

« Nous ne comprenons pas cette attitude des dirigeants de la Fif. Pourquoi s'entêtent-ils à maintenir Alexis Vagba alors que nous lui avons fait savoir que ce dernier est suspendu par notre assemblée générale. Alexis Vagba a voulu tuer l'Africa Sports qui est l'objet de notre passion commune. Quand la Fif l'avait suspendu pour violation grave de l'éthique, au lieu de faire comme chez le rival, (Asec où Me Roger Ouégnin, suspendu, a laissé la place à Baki Koné) en faisant une passation des charges en bonne et due forme, il s'est retiré chez lui, enfermant les maillots et tout ce qui devait permettre à l'équipe de se produire. Un tel individu mérite-t-il encore notre confiance ? », s'est offusqué Antoine Bahi vendredi, en conférence de presse.

Le douanier, d'habitude peu loquace, a exprimé son exaspération. « Je respecte beaucoup le président Sidy Diallo. Mais, ce qu'il est en train de faire montre bien qu'il a choisi son camp. Peut-être qu'il ne veut pas un championnat paisible. Mais diantre ! Où était Alexis Vagba qu'il protège tant lorsque nous nous battions pour le porter à la tête de la Fif, lorsque lui (Sidy Diallo) et moi bravions les zones Cno à l'époque où le pays était divisé, pour aller battre campagne jusqu'à Katiola ? », a martelé celui que l'on présente comme le sauveur de la maison Vert et rouge.

Antoine Bahi, qui a brandi le sit-in devant le siège de la Fif le 17 juillet comme un sérieux avertissement, prévient : « Ce n'est qu'un avant-goût de ce que nous allons faire si cette faîtière continue de fouler aux pieds les textes de notre club. La prochaine fois, ce sera tous les supporters de toutes les régions qui viendront manifester à la Fif. On espère que nous n'arriverons pas à ce stade. Il y a des médiations en cours et nous observons », a-t-il souligné.

Alexis Vagba, après avoir réussi à retourner tous les membres de son comité directeur contre lui pour mauvaise gestion, avait été suspendu par la Fif pour violation grave de l'éthique. Il avait fait jouer un match de championnat par des jeunes de Yamoussoukro, sans licence de l'Africa. A la suite de la Fif, l'Africa Sports, réuni en assemblée générale, l'a suspendu à son tour et fait remplacer par Antoine Bahi qui assure l'intérim.

La fédération, après sa dernière assemblée générale à Yamoussoukro, a décidé de lever la sanction de Vagba. Depuis, ce dernier a repris du poil de la bête. Il est en train de constituer une deuxième équipe avec la caution de la fédération. Alors que pour l'Africa, Vagba reste suspendu. Une décision qui a été pourtant notifiée au comité directeur de la Fif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.