Maroc/Congo-Kinshasa: Les fugitifs de l'AS Vita Club en passe de signer au Maroc ?

Nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours. Quatre joueurs congolais de l'AS Vita Club ont fui leur pays dans le but de rejoindre le Maroc. Selon un communiqué diffusé par le club, ils ont traversé le fleuve Congo en pirogue pour s'échapper, avec l'espoir de s'engager avec un club de Botola. Et visiblement le risque a été payant pour ces trois joueurs de l'AS Vita Club.

En effet, Footrdc nous apprend que le défenseur Padou Bompunga pourrait dans les prochaines heures, s'engager avec l'AS Far du Maroc (D1). Nelson Munganga et Francis Kazadi quant à eux, évolueront du côté de Mouloudja Oujda. La signature des contrats est imminente.

Ces joueurs disposant de contrats toujours valides avec le club de Kinshasa, la FECOFA (fédération de football locale) a pris des dispositions pour que les équipes marocaines puissent se soumettre à la réglementation internationale relative aux transferts.

La fuite de ces Dauphins de la capitale congolaise a provoqué l'indignation du Secrétaire Général de V-Club qui a écrit depuis le 16 juillet dernier à la fédération marocaine de football pour lui demander à se conformer au règlement de transfert prôné par la Confédération Africaine de Football (CAF). Plutôt que le faire de manière clandestine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.