Algérie: CAN 2019-France - Nicolas Dupont-Aignan fustige le comportement des supporters algériens

A quelques heures de la finale de la CAN 2019, Nicolas Dupont-Aignan est très en colère et n'hésite pas à le manifester. Ce vendredi, le président de "Debout la France" s'en est pris ouvertement aux supporters algériens auteurs de débordements après la chaque victoire de leur équipe à la Coupe d'Afrique. Des supporters qui, selon Dupont-Aignan, « préfèrent l'Algérie » et « ne respectent pas la France ».

« Comme tous les Français, j'ai été meurtri de voir des Français arracher le drapeau français, brandir le drapeau algérien, ça pose un problème », a dénoncé Nicolas Dupont-Aignan sur France 2 alors que les grandes villes françaises s'apprêtent à vivre une nouvelle nuit mouvementée si les Fennecs remportent la CAN 2019. « J'ai envie de dire à ces jeunes, qui sont une minorité je l'espère : la France, elle vous a accueillis, elle vous a nourris, elle vous a éduqués, elle vous a soignés, mais si vous préférez l'Algérie, si c'est mieux l'Algérie que la France, mais retournez en Algérie! », a lancé le N°1 de "Debout la France" à l'endroit des supporters indélicats. « Est-ce qu'on est obligé de saccager pour manifester une identité ? Il y a beaucoup de gens qui ont la double nationalité et qui ne cassent pas les Champs-Élysées », a-t-il souligné avant d'ajouter qu'« on peut aimer son pays d'origine tout en respectant la France ».

Chaque victoire de l'Algérie à la CAN 2019 est souvent suivie de débordements à Paris et dans les autres grandes villes françaises. Après le match contre le Nigeria qui a vu les Fennecs se qualifier pour la finale il y a quelques jours, 282 personnes avaient été arrêtées par la police. Quelques jours avant, c'est une femme qui a été tuée et ses enfants gravement blessés à Montpellier après la victoire de l'Algérie sur la Côte d'Ivoire en quarts de finale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.