Cote d'Ivoire: Plantations de bananes - Un cas d'école

19 Juillet 2019

Le projet pilote de création de 20 ha de plantations de bananes desserts doit faire cas d'école.

C'est le vœu émis ce vendredi 19 juillet, par Dominique Malezieux, directeur général de la Société d'études et de développement de la culture bananière (Scb). C'était à la faveur d'une cérémonie relative aux Journées de l'administration agricole délocalisées (Jaad). La 3e étape de la célébration de ces festivités dans l'Agnéby-Tiassa, a eu lieu dans les villages de Kanganiansué et Nianda.

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, s'est donc rendu dans ces deux localités qui abritent ce projet de création des plantations de bananes desserts accompagné par la structure Scb, filiale du groupe Compagnie fruitière.

Dominique Malezieux, heureux de la présence du représentant du gouvernement et sa délégation, a salué l'esprit de compétition et la volonté des planteurs qui avaient postulé à ce projet. Avant de lancer à leur endroit : « Vous avez l'obligation de succès devant le gouvernement ».

En effet, selon M. Malezieux, c'est au terme d'un rigoureux processus de présélection et d'évaluation que les 10 jeunes planteurs ont été sélectionnés sur les 156 qui avaient postulé au départ. Il a précisé que ceux-ci ont été formés à la gestion d'une exploitation de plantation de bananes selon les techniques agricoles modernes respectueuses de l'environnement, telle qu'appliquée par la Scb dans ses propres plantations. « Vous n'êtes aujourd'hui que 10 planteurs qui ont été reconnus de manière incontestable grâce à votre investissement, à votre travail comme étant les plus aptes à capitaliser l'expérience acquise afin de garantir le succès du projet », a-t-il fait savoir.

Le directeur de la Scb a également invité les 10 bénéficiaires de ce projet qui s'achève en fin 2020, à prouver leur ardeur au travail à l'Union européenne qui leur a fait confiance en octroyant une subvention de 4 milliards de Fcfa.

Douzo Gbéhi Jean, chef de programme représentant l'ambassadeur de l'Union européenne (Ue) en Côte d'Ivoire et Jobst Von Kirchmann ont sensibilisé les bénéficiaires du projet à s'engager pleinement dans leurs activités et à œuvrer pour un entrepreneuriat performant et efficace pour justifier au mieux la pertinence de cet investissement. « Sans effort, de courage et d'abnégation, aucune réussite n'est garantie », s'est-il persuadé, avant de préciser que la Scb produit 200 000 tonnes par an, soit 75% des exportations ivoiriennes.

Sur la fiche technique relevant les caractéristiques de ce projet portant sur la relance des plantations villageoises, il est indiqué que le site de Kanganiansué-Nianda est constitué d'un bloc de 200 ha sur lesquels sont installés les 10 planteurs dont une dame, soit 20 ha par personne bénéficiaire.

Le document informe également que ce bloc offre environ 250 emplois directs, avec des infrastructures sociales à travers 10 logements pour les planteurs et 200 logements pour les ouvriers qui sont en cours d'achèvement. En termes de production, il est mentionné que ce bloc en mai 2018, a produit 350 tonnes de bananes desserts dont 83% ont été exportés vers les marchés de l'Ue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.