Madagascar: Projet AROFAN - Vers une réduction des conflits fonciers

Une clinique mobile juridique sera mise en place dans les trente communes d'intervention de ce projet. Les communes sont localisées à Antananarivo et à Antsirabe.

Une association de juristes malgaches, dénommée Alliance Miralanja, met en œuvre un nouveau projet intitulé AROFAN, ou « Aron'ny Fananan-tany », financé par la Coopération allemande. « L'objectif consiste à assurer la protection de la propriété foncière, dans le but de réduire les conflits fonciers », a expliqué Aina Razafimamonjy, directrice générale d'Alliance Miralanja, lors du lancement officiel de ce projet hier, à la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Antananarivo. Pour ce faire, « nous allons faire connaître au grand public toutes les lois et textes réglementaires sur le foncier, en mettant en place une clinique mobile juridique au niveau des trente communes cibles à Antananarivo et à Antsirabe », a-t-elle poursuivi.

Conseils juridiques. Notons que cette clinique mobile juridique vise à écouter les doléances de la population concernant le problème foncier au niveau de ces zones d'intervention du projet AROFAN. « Nous pouvons entre temps offrir des conseils juridiques, tout en donnant des orientations, qui sont tous gratuits au profit des demandeurs. En fait, bon nombre de la population, notamment ceux qui sont issus des couches défavorisées, méconnaissent leurs droits de propriété foncière ainsi que les lois foncières qui sont toujours en nette évolution. Ils craignent en plus de consulter un avocat, dont les honoraires pourraient être très élevés. Or, près de 90% des dossiers traités au niveau de la justice concernent les conflits fonciers. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé ce projet. Nous pouvons en même temps proposer des services juridiques, et ce, à un prix à la portée de tous, afin de réduire ces conflits fonciers », a enchaîné Aina Razafimamonjy.

Manuels de procédures. Et toujours dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, Alliance Miralanja va assurer la formation des chefs « fokontany » dans chaque commune où elle intervient, en matière de vulgarisation des textes réglementaires régissant le secteur foncier. Ensuite, des manuels de procédures seront distribués aux autorités locales, soit au niveau des « fokontany » et des communes. « Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère en charge de l'Aménagement du Territoire, ainsi que les techniciens des services de Domaines et de la Topographie, pour ce faire », d'après ses explications. Il faut savoir que ce projet AROFAN durera six mois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.