Madagascar: Autour des JIOI Natation - Pas de médaille pour Madagascar

Avant même le coup d'envoi des Jeux, la compétition de natation a débuté, hier après-midi dans la piscine de Côte d'Or. Les médailles ont été partagées entre les Réunionnais, les Seychellois et les Mauriciens. La première journée de compétition n'a pas souri aux nageurs malgaches qui devront se rattraper ce jour.

Quatre présidents à la cérémonie d'ouverture. La cérémonie d'ouverture d'hier a vu la présence de quatre présidents.étaient présents Andry Rajoelina de Madagascar, Azali Assoumani des Comores, Ibrahim Mohamed des Maldives et Barlen Vyapoory, président par intérim de l'Île Maurice. Il est à signaler que Madagascar, les Comores et les Maldives ont manifesté leur volonté d'organiser les 11e Jeux des Îles de l'Océan Indien en 2023. C'est l'une des raisons pour laquelle ces présidents ont honoré de leur présence ce grand rendez-vous de la jeunesse et des sportifs de l'Océan Indien. La décision finale sur le pays hôte sera connue lors de la cérémonie de clôture du dimanche 28 juillet. La balle est dans le camp des membres du comité international des jeux.

Eric Milazar et Marie-Lourdes allument la flamme des Jeux. Le Comité d'organisation des Jeux des Îles a choisi deux anciennes gloires qui ont porté haut les couleurs mauriciennes, lors des compétitions internationales, pour allumer la flamme des Jeux, hier, au Stade Anjalay. Eric Milazar, athlète spécialiste du 100 m, médaillé aux Jeux des Îles, aux Championnats d'Afrique, aux Jeux Africains, et Marie-Lourdes Allysamba Appadoo, spécialiste du lancer de poids, du saut en longueur, du javelot, de l'heptathlon, du pentathlon, du 300 m, du 4×100 m et du 4×400 m sont considérés comme les meilleurs sportifs mauriciens. Cette dernière, âgée de 19 ans seulement à l'époque, a été médaillée d'or lors des premiers JIOI à La Réunion, en 1979. Avant d'arriver au Stade Anjalay, la flamme des Jeux des Îles a traversé tout le pays et a transité à Rodrigues.

Problème de délivrance des accréditations. Nombreuses sont les délégations qui se plaignent du retard de la délivrance des accréditations, par le comité d'organisation des Jeux des Îles, à Belle Rose. « Je suis journaliste local, mais, jusqu'à présent, je n'ai pas encore eu ma carte d'accréditation. Ainsi, je ne pourrai pas entrer dans les sites de compétition », a-t-il expliqué. Même des athlètes et des dirigeants de fédérations ont rencontré ce problème.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.