Maroc: Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale à l'encontre des accusés dans l'affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d'Imlil (province d'El-Haouz).

Ainsi, les trois principaux accusés, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad et Rachid Afati, ont été condamnés à la peine de mort. Quant à Abderrahmane Khayali, il a été condamné à la perpétuité.

Par ailleurs, une peine de 30 ans de réclusion ferme a été prononcée contre Nouredine Belaabed, Hicham Nazih et Khmayej Abdelkébir et 25 ans de prison ferme pour Abdellatif Driouch, Hamid Ait Hmed, Abdelghani Chaati et Aaqel Zeghari.

La Chambre criminelle a, également, condamné à 20 ans de prison ferme Said Toufiq, Amine Dimane, Abdelaziz Feriat et l'accusé portant la double nationalité suisse-espagnole, Kevin Zoller Guervos.

De même, Ayoub Chellaoui a écopé d'une peine de 18 ans de prison ferme et Bachid Driouch, Rachid Ouali, Mohamed Chakor et Abdeslam Idriss, de 15 ans de prison ferme.

Mohamed Salah, Nouredine Khili, Said Khiyali et Abdellah Ouafi ont été condamnés, respectivement, à 12 ans et 8 ans de prison assortie d'une amende de 10.000 DH, 6 ans et 5 ans de prison ferme.

La Cour a, de même, déclaré irrecevable la requête présentée contre l'Etat marocain en la personne du chef du gouvernement et l'agent judiciaire du Royaume par la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 10 millions de dirhams (930.000 euros) à l'Etat marocain pour sa "responsabilité morale".

Elle a, par ailleurs, condamné les quatre principaux accusés, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad, Rachid Afati et Abderrahmane Khayali, à verser solidairement 2 millions de dirhams au titre de réparation pour la partie civile.

Les victimes se nomment Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans.

Eprises de nature, les deux amies partageaient le même appartement, suivaient des études de guide à l'université norvégienne de Bø et voyageaient ensemble pour les vacances de Noël au Maroc.

Leur périple s'est arrêté au pied des cimes enneigées du Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord, dans le Haut-Atlas, à 80 kilomètres de la capitale touristique Marrakech.

Les trois hommes condamnés à mort sont restés impassibles à l'énoncé de la sentence.

Bien que des condamnations à la peine capitale soient toujours prononcées au Maroc, un moratoire sur les exécutions est appliqué de facto depuis 1993 et l'abolition de ce châtiment fait débat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.