Congo-Kinshasa: Méthodes rétrogrades

La guéguerre entre les membres du regroupement politique AFDC-A à cause des postes au bureau définitif du Sénat attire l'attention de tout un pays voire de tout un peuple. Les pros FCC et les pros Bahati Lukwebo sont prêts à s'entretuer pour le pouvoir. Et le monde entier observe. Sans se gêner, des personnalités politiques se livrent à des jeux parfois humiliants, simplement pour faire plaisir à un individu.

Dédoubler les partis et regroupements politiques, débaucher chez autrui, simplement pour nuire l'autre tel que ça se passe actuellement au sein de la classe politique congolaise, ne sont que des méthodes rétrogrades qu'il faut bannir. Et tout le monde le sait.

Le FCC, regroupement politique dont Joseph Kabila est autorité morale, confond parfois des époques. Les membres de ce regroupement doivent se souvenir que le leadership a changé au sommet de l'État. Et par conséquent, la cacophonie entretenue pendant des années par un groupe d'individus appartient au passé.

Le rapport de forces dans une chambre législative ne peut se justifier par des coups bas, des stratégies très vieilles, encore moins par des biceps, simplement pour nuire à l'autre. Il faut parfois agir à la fois avec son cœur et son cerveau. C'est aussi ça l'élégance.

Des regroupements politiques entiers se disloquent, rien que pour de petits postes au Sénat. Ce théâtre à peine croyable se passe en République démocratique du Congo ! Pendant ce temps, les tireurs de ficelles, eux, reconnus pour leurs méthodes rétrogrades consistant à dédoubler les formations et regroupements politiques, se frottent les mains et non sans raison. Comme des vassaux aux siècles très anciens, certains politiciens guidés par leurs ventres, sont prêts à avaler tout ce que le maître ordonne. Cela n'honore pas le grand pays qui est le nôtre.

Pour l'heure, les initiés ont déjà une idée sur le dénouement de ce qu'on peut qualifier de « guerre de leadership » au sein du FCC. Si l'on n'y prend garde, les donnes peuvent changer à tout moment. Du coup, ceux qui croient que cette guerre est déjà gagnée d'avance, peuvent se retrouver sur le tapis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.