Sénégal: PUDC - Mansour Faye promet des solutions aux préoccupations des départements de Saint-Louis

Saint-Louis, 19 juil. (APS) - Le ministre du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, a promis, vendredi à Saint-Louis, des solutions aux préoccupations des acteurs et élus des départements de Dagana, Podor, Saint-Louis, dans le cadre du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) qui selon lui, sera "bientôt opérationnel dans ces zones".

Le forage de Dara Halaybé, village religieux du département de Podor et ceux d'autres villages de la région de Saint-Louis seront réalisés, a-t-il promis lors d'un comité régional de développement (CRD).

Mansour Faye relève que malgré les interventions du programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA), les zones frontalières ont encore des besoins à satisfaire en terme d'infrastructures.

Aux acteurs et différents élus de la zones nord, il a promis "une discrimination positive". Et il a assuré que tous les programmes seront "entamés, afin que les engagements pris soient respectés, grâce au plan d'actions prioritaires du programme mis en œuvre".

Il a qualifié la situation de satisfaisante relativement à l'atteinte des objectifs "d'accès universel à l'eau, à l'électricité" et aux pistes de production".

Mansour Faye a indiqué que sur les financements réalisés par le PUDC, " plus de 123 milliards de francs Cfa" viennent du budget de l'Etat sénégalais.

Il a évoqué d'autres sources de financements, comme la Banque africaine de développement (BAD) lors de la première phase et la Banque islamique de développement (BID) pour la deuxième phase.

"L'ensemble de ces financements ont permis de réduire les inégalités entre les différentes localités", s'est-il félicité.

Il a déclaré qu'avec les nouveaux financements en vue, "l'on peut fondamentalement attester que d'ici deux à trois ans, les inégalités seront corrigées et que l'équité sociale, qui est une priorité du chef de l'Etat, sera une réalité".

Les différents intervenants, dont le maire de Podor Aïssata Tall Sall, la députée Arame Ly, ont axé leurs interventions sur "la nécessité d'une prise en charge des nouvelles communes, afin que l'équité territoriale soit une réalité".

Il a par ailleurs été interpellé sur la question de la transparence pour l'attribution des bourses de sécurité familiale, la couverture maladie universelle (CMU).

Mansour Faye a répondu aux nombreuses interpellations, assurant que des instructions fermes sont données afin que tous ces programmes se fassent en mode fast tract, et que les populations de toutes les localités du pays, soient bien servies, pour l'amélioration de leur cadre de vie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.