Afrique de l'Ouest: L'Afrique de l'Ouest doit penser à la co-organisation pour abriter la CAN (dirigeant malien)

Le ballon officiel de la Coupe du monde 2014

Le Caire, 20 juil (APS) - Les neuf pays de la zone ouest A doivent réfléchir à une prochaine co-organisation d'une phase finale de CAN qui doit permettre de faire sortir de terre des infrastructures modernes, a exhorté Mamoutou Touré dit Bavieux, candidat à la présidence de la Fédération malienne de football.

"Quand on voit les stades égyptiens ayant abrité la Coupe d'Afrique des nations, on se doit à la vérité de reconnaître qu'il sera quasiment impossible à un pays pris individuellement de réussir une telle mission", a déclaré le dirigeant malien présent au Caire (Egypte).

"Oui, nous devons penser à la co-organisation en mutualisant nos moyens", a encouragé le dirigeant malien, estimant que les distances sont assez proches pour que deux pays puissent s'engager.

Les neuf pays de la zone ouest A sont le Mali, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée, le Cap Vert, le Liberia, la Sierra Leone et le Sénégal.

Une co-organisation de la compétion permettrait ainsi aux différents pays d'enrichir leur parc infrastructurel, a estimé le dirigeant malien, vice-président du Réal de Bamako, un des clubs de la capitale malienne.

Interpellé sur la CAN 2019, il s'est réjoui de la qualité des infrastructures en Egypte qui ont permis de voir du beau football. "Rien à dire, on a vu une belle CAN avec de la qualité dans le jeu", a-t-il dit, félicitant la Confédération africaine de football (CAF) d'avoir fait passer le nombre de participants de 16 à 24 pays.

Selon lui, "en regardant des équipes comme le Bénin, l'Ouganda, Madagascar et autres, on se dit que la décision d'ouvrir a été la meilleure".

"On aurait aimé que le Sénégal qui était le représentant de la zone puisse triompher, mais ce n'est que partie remise. Avec la jeunesse et la qualité de son groupe, il y a des raisons de croire à un bon avenir", a-t-il lancé.

"Nous pouvons nous féliciter du parcours des Aigles qui ont produit du jeu", a-t-il dit, soulignant qu'on peut prendre date avec cette jeune équipe dans les années à venir. "Si nous ne dormons pas sur nos lauriers, ces jeunes bien encadrés vont nous valoir de grandes satisfactions", a-t-il par ailleurs ajouté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.