Sénégal: CAN 2019 - A l'UCAD, les étudiants déçus mais fiers des Lions

Dakar — La déception et la fierté sont les sentiments les mieux partagés chez les étudiants de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar rencontrés au lendemain de la défaite de l'équipe nationale de football face à l'Algérie, vendredi au Caire en Egypte, sa deuxième en finale de Coupe d'Afrique des nations, 17 ans après celle de 2002 au Mali face au Cameroun.

En ce lendemain de la finale, c'est le calme plat au campus social de l'UCAD. Aucune manifestation de joie encore moins de tristesse n'est de prime abord perceptible sur les visages. Mais à y regarder de près, ils sont encore sous le choc de cette finale perdue qui a tenu en haleine toute une nation.

Les drapeaux, toujours fièrement flottant au vent et les troncs d'arbres peints aux couleurs nationales, forment le décor encore visible et témoignent de la volonté affichée par les pensionnaires de ce temple du savoir de soutenir les Lions dans l'espoir d'un retour glorieux de leurs héros du ballon rond.

Que ça soit chez les étudiants en partance pour le week-end ou chez ceux qui sont sur le chemin des amphis ou encore ceux qui se détendent dans les espaces verts du campus social, le sujet de discussion demeure le même. Tous parlent encore de ce match du Caire qu'ils semblent n'avoir pas encore digéré.

Trouvée en pleine discussion au milieu de ses camarades, l'étudiante en master 1 à l'Ecole supérieure de Polytechnique (ESP) Ndèye Diatou Cissé se dit à la fois "déçue et fière" du match livré par les protégés d'Alioune Cissé, le sélectionneur des Lions.

"Je suis déçue vraiment, parce qu'on s'attendait tous à ce que la coupe rentre aujourd'hui au Sénégal, mais aussi fière des Lions, de ce qu'ils ont fait", a-t-elle expliqué. Elle se réjouit de ce que ces derniers ont par-dessus tout, "apporté une cohésion sociale qui selon elle n'avait pas existé depuis longtemps".

"C'est vrai qu'il y a un sentiment de désolation parce qu'on a longtemps attendu cette coupe, et qu'on a mis tous les moyens nécessaires, mais on remercie et félicite vraiment les Lions, Alioune Cissé et l'ensemble des joueurs pour ce beau parcours", a pour sa part réagi Désiré Sondo, élève-professeur en économie familiale et sociale.

Le seul motif de frustration selon lui est que les Lions, malgré leur large domination et maintes occasions de but, n'ont pu revenir au score après ce but gag encaissé à la deuxième minute du match.

"Nous avons manqué de réalisme et d'impact dans l'attaque, c'est tout. Les Algériens n'ont eu qu'une seule occasion qu'ils ont concrétisée, tandis que nous, on en a eu plusieurs ratées. Et au finish, c'est ça qui fait la différence entre gagner ou perdre une finale ", a pour sa part analysé Boubacar Touré, étudiant en master 1 de climatologie au département de géographie.

Pour Adama Diagne, un étudiant en première année à la faculté de médecine, l'équipe du Sénégal qui selon lui a joué tout ce match, ne méritait pas cette défaite. C'est un sentiment difficile à gérer mais quand même, on gère", confie-t-il.

A l'en croire, il y a encore du travail à faire au niveau de l'attaque pour espérer un jour remporter cette coupe." Il faut revoir l'effectif et le classement et c'est à l'entraineur qu'incombe cette tâche-là de bien trouver l'homme qu'il faut à la place qu'il faut", a-t-il argumenté.

De son côté, l'étudiant en troisième année de droit, Bassirou Sarr, avance que l'absence de Kalidou Koulibaly, le défenseur des lions suspendu pour la finale pour avoir écopé de deux cartons jaunes, a énormément pesé sur le match d'hier.

"Hier, on a joué avec deux milieux de terrain comme défenseurs centraux, alors qu'on avait Pape Abdou Cissé, un défenseur de métier sur le banc. Et ça a donné ce que ça a donné", a-t-il déploré.

Ainsi, il a pointé le choix défensif d'Aliou Cissé. Mais malgré ce sentiment de déception, Bassirou Sarr se dit confiant quant à l'avenir de cette équipe. "Vraiment, nous avons une bonne équipe. Et nous étions tous motivés pour gagner cette finale, mais bon c'est comme ça. On va se refaire, se préparer encore pour une autre échéance et pourquoi pas dans deux ans revenir avec la coupe d'Afrique", a-t-il déclaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.