Cote d'Ivoire: Musique - Good Vibzz Shatadem avance vers sa destinée

20 Juillet 2019

Il marche dans les pas de son père. Mais dans un style musical différent, il a trouvé sa voie et se donne les moyens d'une belle carrière.

Gallet Bailly Sylvestre alias Bailly Spinto a marqué la musique ivoirienne dans les années 80. "Taxi Sougnon", "Anouhomé" "Monouho" des titres intemporels, laissent encore transparaître les qualités vocales de "L'homme à la voix d'or".

Aujourd'hui, son fils aîné, Ange Patrick Gallet, marche dans les pas de celui qu'on appelle le "crooner de la musique ivoirienne". Ce dernier lui prédit d'ailleurs un bel avenir. "Au niveau du chant, je pense que, toute modestie mise à part, il est l'une des plus belles voix de son univers musical. Et puis, en plus de la chanson, il joue de la guitare et au piano. Il est dans mon sillage. Je chante, je joue à la guitare et au piano. C'est un artiste complet qui arrive. Je suis fier ", présente-t-il son fils.

Il n'a pas tort le père Bailly. Car, sous l'appellation de "Good Vibzz Shatadem, son fils est présenté comme l'une des valeurs montantes de la musique reggae, dans sa version dance hall et new roots. Son dernier single en date, intitulé "Destiny", est un vrai chef-d'œuvre qui confirme tout le bien qu'on pense de lui. « J'ai tout abandonné pour la musique, tout abandonné pour l'Éternel, tout abandonné pour poursuivre mes rêves. Malgré les oppositions et les critiques, je n'ai pas pu résister à cette belle et douce mélodie. Je n'ai pu résister à mon appel. Chaque jour, je continue de bosser, car le travail est la clé du succès. Chaque jour que j'avance, je vois, Éternel, tes bienfaits dans ma vie. Éternel, bénis ma destinée ».

Ainsi se résume le texte de sa chanson "Destiny" qui laisse transparaître les qualités vocales de Shatadem, la justesse de son chant enveloppé par une belle mélodie qui se veut tantôt soft, tantôt rythmée. « Avec ce single, je veux juste donner un aperçu de ma musique. Avant la grande sortie de mon album de 15 titres. Je suis au labo. Bientôt les Ivoiriens me découvriront. Cet album que je prépare sous la conduite de mon père va surprendre les mélomanes. Déjà, je peux vous dire en exclusivité qu'il y aura des reprises de quelques titres cultes de mon père », confie Good Vibzz, dont l'orientation musicale, le reggae, surprend plus d'un au regard du style musical de son père. « Je peux chanter comme le fait mon père.

Mais pour ceux qui me connaissent depuis petit, j'ai toujours été influencé par la musique reggae. C'est un choix de cœur et de religion (rasta). Et puis après, personne ne viendra me comparer tout le temps à mon père (rires). Je veux vivre ma musique, la faire telle que je la sens. Et comme je vous l'ai dit, avec mon album, vous apprécierez mieux ma dimension musicale dans toute sa diversité », rétorque Shatadem. Qui, en attendant, ne finit pas de séduire les mélomanes avec ses "good vibes" (belles mélodies) dans les espaces reggae où il donne des show-cases.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.