Ile Maurice: Batterie-cassée - Il menace les policiers à l'aide d'une pioche, son fils prend la fuite

Un quadragénaire a été conduit dans les locaux de la CID d'Abercrombie. Il a été interrogé, sous une charge provisoire d'«obstructing police», dans la matinée du vendredi 19 juillet. Il lui est reproché d'avoir aidé son fils à prendre la fuite. Il aurait même menacé les officiers à l'aide d'une pioche tout en leur balançant des insultes à la tête.

L'incident s'est produit aux alentours de 5 heures, vendredi. Munis d'un mandat de perquisition, plusieurs unités de la police se sont rendues au domicile de l'habitant de Batterie-Cassée pour effectuer une fouille et procéder à l'arrestation de son fils. Celui-ci était recherché pour plusieurs cas de vol.

En voyant débarquer la police, le propriétaire de la maison s'est empressé de rentrer chez lui et de barricader toutes les entrées, afin d'empêcher la police d'y avoir accès. Il a commencé à menacer les policiers. «Ey bann (censuré), ki pé tapé koumsa? Zot krwar zot pé rant dan Kasern-la?»

Il a ensuite ouvert la porte en brandissant une pioche et se serait rué sur les policiers en tentant de les agresser. Pendant que ces derniers tentaient de le maîtriser, son fils en a profité pour filer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.