Ile Maurice: Amputée des deux jambes - Venita peut marcher de nouveau, grâce aux Mauriciens

C'est une nouvelle vie qui commence pour Venita Purbhoo, 43 ans. Après avoir passé deux mois en Inde, elle peut désormais se tenir debout, marcher... «Enn mirak ki mo pa pé kwar momem.» Elle s'était fait amputer des deux jambes, suivant des complications liées au diabète, nous vous en parlions dans notre édition du 30 décembre 2018.

Désormais, la mère de trois enfants réapprend à marcher, à être autonome. Tout cela grâce à des prothèses qui ont coûté quelque Rs 350 000. Une somme d'argent récoltée grâce à la générosité des Mauriciens. «Sans eux, rien n'aurait été possible aujourd'hui. Ils m'ont aidée alors que toutes les autres portes étaient fermées. Mo remersié zot dé pli profon mo leker. Mo péna mo zordi pou dir mersi», insiste-t-elle, en larmes.

Pendant les trois dernières années, elle s'est battue contre vents et marrées pour s'en sortir. Et cela n'a pas été de tout repos. «Mo finn mem pans o pir, telman mo ti pansé mo lavi inn fini.» La quadragénaire ne pouvait pas travailler et, étant séparée de son mari, avec ses jeunes enfants à sa charge, elle dépendait uniquement sur sa maigre pension de l'État. «Pendant ces trois noires années, c'est mon fils qui m'a fait prendre mon bain. Pou enn ver delo mo ti bizin atann li vinn don mwa.»

Elle a embarqué pour l'Inde le 11 mai dernier, avec son fils justement. Les deux sont rentrés au pays le 11 juillet dernier, avec, dans leurs bagages, un nouveau souffle, de l'espoir. «J'arrive même à me mettre debout pour faire la lessive, la vaisselle. Dès que je me sentirai mieux, je vais me remettre à travailler. En attendant, je vais profiter des moments perdus... »

Ensuite, elle compte vendre des gâteaux. Son «tricycle» est déjà garé devant la maison...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.