Algérie: Le dialogue, un choix civilisé pour sortir de la crise

Alger — L'Association des Oulémas musulmans algériens (AOM) a mis en avant, samedi, le dialogue comme choix civilisé pour sortir de la crise que traverse le pays, soulignant l'importance d'accélérer l'adoption de mesures "claires et pratiques à même de réunir les conditions de rétablissement de la confiance".

Dans un communiqué rendu public au terme de la réunion de son bureau national, l'association a proposé "la création d'un organe national indépendant de supervision, d'organisation et de contrôle des élections, et la formation d'un gouvernement d'union national composé de différentes compétences avec l'exclusion des symboles de la corruption", en vue "d'ouvrir la voie pour l'élection d'un président de la République dans le cadre de l'impartialité, la transparence et la libre concurrence".

Elle a appelé également toutes les parties agissantes de la scène nationale à "faire montre de sens de responsabilité, faire prévaloir l'intérêt suprême du pays et accélérer l'ouverture d'un dialogue inclusif et indépendant qui aboutisse à la mise en place des mécanismes de concrétisation de la phase pré-élection et permettant d'atteindre des résultats acceptés de tous".

L'association s'est félicitée, en outre, de "toutes les initiatives nationales appelant à une sortie rapide de la crise", soulignant "sa disponibilité à poursuivre tous les efforts visant le rapprochement des vues et l'adoption d'un programme à même de sortir le pays de la crise actuelle".

A ce titre, l'association des Oulémas musulmans algériens a mis l'accent sur l'importance de "s'attacher aux principes partagés par tous les Algériens et qui sont susceptibles de garantir la réalisation d'une solution consensuelle et constitutionnelle de sortie de la crise, dont principalement la déclaration du 1er novembre et les articles de la Constitution, notamment 7 et 8".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.