Libye: Libération de Baghdadi al-Mahmoudi, ex-chef du gouvernement de Kadhafi

À 74 ans, Baghdadi al-Mahmoudi, le chef du dernier gouvernement de Kadhafi devenait de plus en plus encombrant, surtout qu'il n'avait jamais renoncé à son droit de parole, notamment en accusant continuellement Nicolas Sarkozy d'avoir financé sa campagne électorale avec des fonds libyens.

Amaigri, les joues creuses et son corps enfoncé dans le canapé, Baghdadi al-Mahmoudi était déjà un homme très malade le 29 juillet 2015 quand il avait rencontré des journalistes au lendemain de sa condamnation à mort. Il évoquait une forte dépression et plusieurs maladies chroniques pour expliquer son état.

Depuis un an et demi environ, l'ancien Premier ministre de Kadhafi au moment de la révolution était soigné dans une institution spécialisée, toujours comme prisonnier, mais dans des conditions assez souples. Un traitement de faveur qui n'a pas suffi.

Le ministère de la Justice du gouvernement de Tripoli, reconnu par la communauté internationale, a finalement annoncé le 20 juillet sa libération. Il s'agit de la seconde délivrance après celle d'Abouzeid Dorda en février 2019. L'ancien patron des renseignements avait été relâché pour les mêmes raisons.

Le gouvernement de Tripoli cherche à se débarrasser discrètement des huit caciques de l'ancien régime condamnés à mort.

Baghdadi était l'un des plus gênants. Depuis sa fuite en Tunisie en 2011, il ne cesse d'accuser Nicolas Sarkozy d'avoir touché 50 millions d'euros de Kadhafi. En juillet 2015, il disait vouloir écrire un livre sur le sujet, si sa santé le lui permettait.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.