Cote d'Ivoire: Election à la présidence de l'UNJCI - La dernière ligne droite

21 Juillet 2019

La campagne prend fin dès ce soir à 00H ! En ce moment-là, l'on n'assistera plus aux incessants ballets et autres conciliabules dans les rédactions, sièges de journaux, radios, télés et médias en ligne.

Dès cet instant, les différents quartiers généraux (Qg) des candidats jetteront leur dévolu sur la stratégie à adopter pour, au soir du 21 juillet prochain, succéder à Traoré Moussa, président sortant du Conseil exécutif de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (Unjci).

Mais, avant cette dernière ligne droite, il est à noter que depuis le 04 juillet dernier, les trois têtes de liste, à savoir Jean-Claude Coulibaly (« L'union de toutes les générations»), Franck Ettien (« Responsabilité-transparence et solidarité ») et Lance Touré (« Cohésion-action et professionnalisme »), ont mené une campagne civilisée.

Deux semaines durant, chacun des trois candidats a présenté son programme qui, selon lui et son staff, mérite d'avoir le suffrage des électeurs.

Pour les hommes de médias et les observateurs de cette campagne, les journalistes ivoiriens ont fait valoir l'esprit de confraternité. Tout au long de la campagne, il n'y a eu aucun heurt majeur.

Par moments, les équipes de campagne de JeanClaude Coulibaly, Lance Touré et Franck Ettien se retrouvaient, à des minutes près, ou simultanément, dans des rédactions. Des tapes amicales, des séances photos ou des « selfies» suffisaient pour que chaque délégation prenne la route de sa prochaine destination.

Assurément, si les journalistes ivoiriens vont au congrès les 20 et 21 juillet dans cet esprit, c'est la presse ivoirienne qui en sortirait honorée. Le ton et l'esprit sont tellement à la fraternité, la camaraderie que le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, a tenu à féliciter les trois candidats.

L'autre constat fait lors de cette campagne qui s'achève, c'est l'usage, à fond des nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic).

En tout cas, la toile bruissait pendant ces trois jours. Des photos soignées avec les dernières technologies, des séances vidéo, des posts sur les réseaux sociaux, tout y passait.

A cela, il faut ajouter les différentes parutions dans la presse imprimée. A part quelques affichettes, des polos et tee-shirts, les candidats n'ont pas investi dans la confection de gadgets de campagne, mais ont privilégié « le corps à corps » ou la « campagne de proximité ».

Avant la clôture de la campagne, les candidats iront, tout au long de cette journée, à la pêche des dernières voix ; surtout celles des indécis.

En outre, ce qu'il faut voir de près, avec cette campagne électorale à la présidence de l'Unjci, c'est qu'il est à parier que les journalistes ivoiriens sont en train de tracer les sillons. Ceux d'une campagne apaisée, pour les acteurs politiques, surtout que la Côte d'Ivoire entre en année électorale en 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.