Afrique: CAN 2019 - La dernière bataille lions-fennecs pour l'histoire

21 Juillet 2019

La CAN 2019, la première à 24 nations, va connaître son apothéose, ce vendredi 19 juillet. Sous le coup de 19 heures TU, les Lions du Sénégal et les Fennecs d'Algérie se produiront au stade international du Caire (Egypte) pour le dernier match du tournoi débuté, le vendredi 21 juin dernier, sur la même pelouse.

Une ultime bataille qui devra désigner le successeur du Cameroun au palmarès de la compétition. Un dernier combat entre deux formations qui veulent écrire de belles pages de leur histoire.

Finaliste en 2002, le Sénégal veut combler un palmarès toujours vierge. Le sélectionneur Aliou Cissé et ses hommes espèrent réaliser le vœu du peuple sénégalais pour leur 14e participation à la phase finale de la CAN.

En face, l'Algérie entend mettre fin à 29 ans de disette. Victorieux en 1990 à domicile, les Fennecs ne jurent que par leur second sacre. Même ambition nourrie par les Lions de la Teranga qui fait dire aux observateurs que la finale 2019 promet. Mêmes si les statistiques donnent un avantage certain aux Verts de Djamel Belmadi.

En 22 confrontations entre Gaïndés et Guerriers du Désert depuis 1977, le Sénégal ne s'est imposé qu'à seulement quatre reprises, pour six matches nuls.

Les Fennecs, avec leur succès de la phase de groupe (1-0), le 27 juin dernier, comptent douze victoires. Des statistiques qui font de Riyad Mahrez et de ses camarades les favoris d'une finale inattendue en début de compétition. Mais ce soir, l'histoire ne retiendra que le vainqueur.

Car si l'Algérie a déjà battu à trois reprises le Sénégal dans leurs quatre confrontations (un nul) dans le tournoi continental, le résultat de ce vendredi restera à jamais graver dans les annales du football africain. La bataille du vendredi 19 juillet mettra également aux prises deux entraineurs au destin presqu'identique.

Aliou Cissé et Djamel Belmadi sont donc deux techniciens qui ont grandi ensemble dans le Val-deMarne (France), au milieu des années 80.

Des gamins unis par leur passion du football qui, après des carrières bien réussies, se retrouvent sur les bancs de leur sélection respective. Des techniciens qui se sont déjà affrontés au stade du 30 juin, le 27 juin dernier.

Si Belmadi est sorti victorieux de ce premier face-àface, rien ne prédispose une issue identique. Mais au-delà des deux entraîneurs, la finale opposera deux des meilleurs footballeurs africains du moment : Sadio Mané et Riyad Mahrez.

Vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool, le numéro 10 du Sénégal reste le leader technique de cette équipe des Lions. Face aux Fennecs, il portera les espoirs de tout un peuple qui attend son premier sacre. Un succès qui le rapprocherait encore plus du prochain Ballon d'or africain.

Une distinction qu'il a déjà ratée à deux reprises face à son coéquipier en club Mohamed Salah. Auteur du but qualificatif de l'Algérie dans le temps additionnel face au Nigéria, Mahrez devra porter, à nouveau, son costume de sauveur.

La prestation du joueur de Manchester City (52 sélections, 13 buts, 26 passes décisives depuis 2014) sera très suivie de près. Depuis l'arrivée de Belmadi à la tête des Verts, le Citizen semble plus mature.

Et de sa prestation dépendra du sort de l'Algérie qui veut enfin mettre un terme à 29 années de traversée du Désert. Sénégal-Algérie est aussi la cinquième finale qui verra la prestation de sélectionneurs africains.

Cette opposition se présente également comme la huitième fois dans l'histoire de la CAN que la finale se jouera entre deux équipes qui se sont déjà affrontées lors de la phase de groupes du même tournoi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.