Sénégal: Fatick - Une vingtaine de jeunes formés sur les techniques d'installation de kits solaires

Tattaguine — Une vingtaine de jeunes de la région de Fatick ont bénéficié d'une formation sur les techniques d'installation de kits solaires grâce à un partenariat entre le GIZ "Réussir au Sénégal" et le conseil régional de la jeunesse (CRJ), a appris samedi le correspondant de l'APS.

"Les jeunes formés sont originaires des communes de Tattaguine, de Diouroup, de Diarrère et de Gossas", a précisé le président du Conseil régional de la jeunesse (CRJ), Cheikh Faye, lors de la cérémonie de clôture de ladite formation.

"Au nombre de vingt, ils seront réunis en groupements d'intérêt économique (GIE) par groupe de cinq selon leurs communes d'origine, pour leur permettre de bénéficier de financements avec l'appui de nos partenaires", a-t-il ajouté.

Il a indiqué que la formation a démarré depuis lundi et "s'est poursuivie jusqu'à vendredi, soit sur une durée de cinq jours, grâce à l'encadrement de techniciens". Il a signalé que les bénéficiaires ont reçu, lors de la cérémonie de clôture, des kits solaires et des attestations de fin de formation.

La cérémonie de clôture a été présidée par le sous-préfet de Tattaguine, Diockel Ngor Ngom, en présence de plusieurs représentants de partenaires du conseil régional de la jeunesse (CRJ) de Fatick.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.