Sénégal: Fatick - Le président de la CEDA décède d'un malaise lors de la finale de la CAN

Fatick — Le président de la Commission électorale départementale autonome (CEDA) de Fatick, Ibrahima Cissé, est décédé vendredi à l'âge de 81 ans des suites d'un malaise, a appris l'APS de sa famille, samedi.

M. Cissé est décédé vendredi à Fatick des suites d'un malaise survenu à la mi-temps de la finale de la 32ème Coupe d'Afrique des nations opposant le Sénégal à l'Algérie, a expliqué l'un des fils du défunt à l'issue de son inhumation.

"Mon père, a suivi la première mi-temps du match dans sa chambre. A la mi-temps du match, il est sorti de sa chambre pour s'asseoir au salon où quelques temps après, il s'est plaint de douleur à l'abdomen, avant de ressentir des difficultés respiratoires et ensuite de perdre la conscience", a-t-il expliqué.

Il a précisé qu'il a succombé à son malaise, peu après son arrivée à l'hôpital. "Dans la panique, j'ai senti qu'il ne respirait plus, j'ai dû

faire appel à un taxi pour le transporter à l'hôpital régional de Fatick, où quelques minutes après le médecin en place nous a signalé qu'il est décédé finalement", a-t-il raconté.

Le défunt était jusque-là à la tête de la CEDA de Fatick, poste qu'il occupe depuis plusieurs années.

Enseignant de formation, il a tour à tour servi dans les régions de Fatick, Ziguinchor, Diourbel et Kaolack, où il a terminé sa carrière en tant qu'inspecteur de l'éducation au début des années 2000, a confié à l'APS, Babacar Cissé, jeune frère du défunt président de la CEDA.

"On ne lui connaissait pas de maladie cardiaque, la seule maladie qu'on lui connaissait était un problème d'arthrose", a ajouté M. Cissé, louant "sa grande générosité et son sens de la responsabilité".

Une foule immense de parents, de proches, de voisins et de collègues a tenu à l'accompagner jusqu' à sa dernière demeure au cimetière musulman de Ndouck, où il a été enterré samedi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.