Ile Maurice: Polémique - Showkutally Soodhun, star de la presse arabe

Il était une fois, dans un royaume très lointain, un Showkutally Soodhun très apprécié de la presse.

À chaque fois qu'il est sollicité, il revêt ses titres imaginaires pour répondre aux questions et par la même occasion, encenser son ami, le prince Salman. Pas plus tard que le 15 juillet dernier, il a été présenté comme «ancien vice-président de la République» dans un article paru sur le site www.arabnews. com. Mais comment est-ce que la carrière de star de Showkutally Soodhun a commencé ?

Dans l'article paru ce mois-ci, Showkutally Soodhun est présenté comme «leading african politician», président du MSM et «the island nation's former Vice-President». Il a aussi tenu à remercier le gouvernement arabe pour un don de $ 10 millions pour aider à reconstruire le pays après le passage récent d'un cyclone dévastateur qui a détruit 3 000 maisons. Par la suite, le principal concerné a démenti l'information lui-même, affirmant que la construction de ces logements se fera avec un autre prêt arabe. Quant à son titre de vice-président, aucune explication n'a été donnée. Cependant, il précise que son premier voyage au royaume date de 1987.

Il a fallu attendre 28 ans, soit en 2015, pour que Showkutally Soodhun fasse ses premiers pas en tant que star dans la presse arabe. À l'époque, il était toujours le no 4 du gouvernement, il était toujours ministre du Logement et des terres et les Mauriciens issus de la population générale n'étaient pas de petite vertu...

Le vice-Premier ministre d'alors avait rencontré le prince Salman, qui lui-même n'était pas encore aux commandes du royaume lointain, pour parler des possibilités d'investissements à Maurice. Dans la foulée, il avait déclaré qu'il était triste d'apprendre que quatre Mauriciens avaient perdu la vie lors du pèlerinage, mais que «les rapports ont démontré qu'il y avait un manque de discipline des groupes» et que «l'organisation du Hajj est difficile, mais que personne ne pourra le faire comme le royaume d'Arabie saoudite le fait».

Depuis, les apparitions de Showkutally Soodhun et ses titres dans la presse arabe ont été aussi fréquents que ses frasques locales. Quelques mois après avoir rencontré le Prince Salman, soit en février 2016, l'ancien vice-Premier ministre s'était rendu aux Émirats arabes unis pour rencontrer le ministre des Affaires étrangères. Lors de ce voyage, il était le Deputy Prime minister, ministre du Logement et des terres et... ministre des Affaires islamiques et du Hajj. Comment ? Pourquoi ? D'où ça vient ? Il n'a jamais répondu aux questions de la presse mauricienne à ce sujet.

La relation entre le prince Salman et Showkutally Soodhun continue à grandir. Toujours en 2016, il se rend encore une fois en Arabie saoudite et rentre au pays avec des promesses. Un prêt de Rs 3,5 milliards pour le projet Metro Express et Heritage City avec un taux d'intérêt avantageux et des visas supplémentaires pour les pèlerins mauriciens. Mais tant de négociations l'ont rendu malade et il est rentré au pays dans un jet privé mis à sa disposition par son ami le prince. Entre les documents qui ont fuité et l'histoire des valises, l'affaire avait fait grand bruit et par manque de place dans nos colonnes, nous ne reviendrons pas dessus ici.

Un an plus tard, Showkutally démissionne. Il n'est plus vice-Premier ministre ni ministre. Mais quelques mois auparavant, l'Arabie saoudite rompt les relations avec le Qatar. Sans crier gare, Showkytally Soodhun émet un communiqué affirmant que Maurice suit le royaume, et la nouvelle est reprise par la presse arabe. Personne ne comprend ce qui se passe, le ministère des Affaires étrangères est pris de court et émet un communiqué opposé. L'affaire est vite oubliée, et Showkutally Soodhun est toujours la star de la presse arabe et ami du prince. D'ailleurs, un mois après sa démission, il a «ploré» avec le prince Salman pour qu'il vienne en aide afin de sauver le pays d'une pénurie de carburant.

2018. Il toujours au-devant de la scène lorsqu'il s'agit des relations avec le royaume lointain. Une délégation arabe visite Maurice pour signer des accords. Il est question de financements, de dons et de prêts. Il fait encore une fois la une d'Arab News, en tant que président du MSM et est montré aux côtés de la délégation menée par le ministre de l'Intérieur arabe.

Puis, en mars 2019, il est à nouveau en Arabie saoudite et pour ne pas déroger à la règle, il est à nouveau dans la presse pour encenser son ami. Il est toujours présenté comme «head of the ruling party in Mauritius» et dit que le prince est «sagace», a «une vision», est un «jeune dynamique avec un cœur de lion». Le prince travaille aussi très dur pour maintenir la paix dans la région, y compris au Yemen alors que le royaume était l'objet de critiques quant à son intervention militaire dans ce pays. Dans son intervention, Soodhun ne mentionne pas le cas du journaliste arabe assassiné Jamal Khashoggi non plus.

Est-ce qu'il sera présenté comme Premier ministre ou empereur de Maurice lors de sa prochaine apparition dans la presse ? À voir...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.