Congo-Kinshasa: Gouvernorat du Sankuru - Lambert Mende, la désillusion

Le suspense est levé au Sankuru. Le candidat indépendant, Joseph Stéphane Mukumadi, a été élu gouverneur de province avec 17 voix contre 8 obtenues par son challenger Lambert Mende Omalanga. C'était à l'issue de l'élection organisée, le samedi 20 juillet à Lusambo, par la Commission électorale nationale indépendante, CENI.

Reportée plus d'une fois par la Centrale électorale, l'élection du gouverneur et vice-gouverneur a été effectivement organisée dans cette partie du territoire national. Appelés à voter utile par les notables de la province, dix-sept députés provinciaux, sur les vingt-cinq que compte l'organe délibérant du Sankuru, ont jeté leur dévolu sur Joseph Mukumadi.

Avec ces résultats provisoires publiés par la CENI, en attendant la confirmation de la Cour d'appel de Lusambo, il y a lieu de dire qu'un grand pas vient d'être franchi. Surtout, quand on sait que le Sankuru était jusque-là, la seule province dépourvue de gouverneur élu. C'est pourquoi, nombre d'observateurs politiques ont salué cette élection qui s'est déroulée dans la quiétude. Les manifestations de joie observées dans les rues de Lusambo en disent long.

Mende crie à la corruption

Interrogé après son élection, le gouverneur élu a livré ses premières impressions : «La vérité a fini par triompher. Aussitôt installé dans mes fonctions, je vais travailler pour servir mon peuple, quelle que soit son appartenance politique », a déclaré le nouveau chef de l'exécutif provincial du Sankuru, cité par le média en ligne 7 sur 7.CD.

De son côté, Lambert Mende Omalanga n'est pas resté indifférent après sa défaite. Dans sa réaction reprise par Actualité.CD, l'ancien ministre de la Communication et des médias a déclaré qu'«un indépendant proche de l'UDPS vient de ravir au FCC une province où il compte 22 députés sur 25. J'ai conclu que la corruption a de beaux jours dans notre pays(... ) ».

Pour lui, il voit l'ombre de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) derrière la victoire de Joseph-Stéphane Mukumadi. Au-delà de sa première déclaration à la presse, qu'est-ce que la population du Sankuru attend du nouveau gouverneur ? Voilà la question qui taraude les esprits au regard de nombreux problèmes qui se posent dans cette province.

Après confirmation par la Cour d'appel de Lusambo des résultats définitifs, le nouveau gouverneur et son adjoint n'auront pas droit à l'erreur.

Ils auront plutôt un défi majeur à relever : le développement de cette nouvelle province issue du dernier découpage territorial. Pour gagner un tel pari, la sécurité et le travail demeurent des atouts non négligeables.

Raison pour laquelle, les filles et les fils du Sankuru ont le devoir d'unir leurs efforts afin de soutenir les actions du gouverneur élu. Les uns et les autres sont appelés à surpasser leur clivage politique au profit du développement de la jeune province.

À l'instar d'autres nouvelles provinces de la RDC, le Sankuru aura besoin du concours de tous pour sa reconstruction. Ne dit-on pas que «L'union fait la force» ? Ce vieil adage est toujours d'actualité dans la mesure où l'homme ne peut pas tout faire seul, quel que soit son quotient intellectuel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.