Sénégal: ONAS - 600 branchements sociaux et 5 km de réseau d'eaux usées pour Kaolack

Kaolack — L'Office national de l'assainissement du Sénégal (ONAS) a achevé la réalisation de 600 branchements sociaux et de 5 km de réseau d'eaux usées dans la région de Kaolack (centre), a indiqué son chef de service régional, Abdoulaye Ngom.

"Nous venons de boucler 600 branchements sociaux et 5 km de réseaux d'eau usées, initiés par ONAS, dans les quartiers de Dialègne, Ndorong et Abbatoir, pour les populations qui ont besoin d'assainissement et qui n'ont pas les moyens de se brancher à l'égout," a-t-il déclaré dans un entretien avec l'APS.

Selon lui, un autre projet d'une durée de 12 mois est en cours dans la cité religieuse de Médina Baye, à Kaolack, pour " mieux densifier les branchements à l'égout et améliorer le système du réseau des eaux usées".

"Medina Baye est une cité religieuse qui reçoit pendant certaines périodes de l'année une grande affluence des pèlerins.

Ainsi, l'Etat a initié un projet à hauteur de 1 milliard 300 francs CFA pour prendre en charge l'extension du réseau d'eaux usées, la réhabilitation de la station de pompage et augmenter ainsi le nombre de branchements", a-t-il souligné.

Abdoulaye Ngom a cependant déploré les difficultés rencontrées au niveau de l'entretien des ouvrages, "liées essentiellement aux mauvais comportements des populations".

Il a déploré à cet égard les ouvrages utilisés comme dépotoirs par les populations et la récurrence des branchements clandestins de fosses sceptique.

"L'ONAS a aujourd'hui un volet informations, écoute et communication (IEC), qui consiste en des communications de masse et des séances de sensibilisation à l'endroit de la population pour un meilleur entretien des ouvrages," a-t-il révélé.

Il invite les populations à un changement de comportement, prévenant que "déposer du solide dans ces ouvrages qui doivent transporter des eaux usées, peut provoquer un réel problème d'environnement".

"Sauf pluies exceptionnelles, le dispositif mis en place peut assurer sans difficulté l'évacuation des eaux pluviales, pour l'hivernage en vue", a-t-il rassuré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.