Burkina Faso: Direction des grandes entreprises - Le jeu pour renforcer l'esprit d'équipe

21 Juillet 2019

La direction des grandes entreprises a initié, le samedi 20 juillet 2019, dans la commune rurale de Koubri, une activité ludique au profit de ses agents. Pendant une demi-journée, les travailleurs ont pratiqué plusieurs exercices et jeux dans le but de renforcer l'esprit d'équipe.

Loin des ordinateurs, du traitement de dossiers, des sorties de recouvrement, ... , les travailleurs de la Direction des grandes entreprises (DGE) se sont retrouvés, le samedi 20 juillet 2019, dans un espace de détente dans la commune rurale de Koubri.

En une demi-journée, ils ont pratiqué plusieurs exercices physiques et des jeux, sous la conduite de leur formateur, Dr Daouda Koné, et en présence du directeur général des impôts, Moumouni Lougué. A la fin de chaque étape, les participants tirent des leçons.

Le premier jeu consistait pour les travailleurs de former deux cercles, les mains liées et faire passer un cerceau, chaque groupe devant œuvre à terminer l'exercice avant l'autre. A la fin, le coach a demandé au groupe perdant d'expliquer son échec.

Et un travailleur d'accuser son collègue d'avoir été lent. «Quand quelqu'un commet une erreur et qu'on juge tout son travail sur la base de celle-ci, cela peut impacter l'atteinte des objectifs.

Il faut toujours encourager celui qui est en faute au lieu de le blâmer», a répliqué le formateur. Aussi, il a fait savoir que les acteurs n'avaient pas la même taille et il fallait en tenir compte dans le jeu.

A ce sujet, il a expliqué qu'à chaque fois qu'il y a un dysfonctionnement dans le service, les employés se doivent de s'aider pour l'améliorer.

«Dans une équipe, on a besoin de tout le monde. Chacun a un rôle important à jouer», a-t-il soutenu. En rapport avec la maîtrise de la technique par l'équipe victorieuse, Dr Koné a souligné que le premier responsable doit partager sa vision à l'ensemble des employés.

Le deuxième jeu consistait pour chaque participant d'attacher chaque main à un bout avec une corde et se lier ensuite avec un partenaire. Les deux doivent trouver une technique pour briser le lien sans pourtant détacher les cordes.

S'impliquer davantage «De la manière dont vous êtes liés, c'est comme si vous étiez en conflit avec votre partenaire.

La mauvaise résolution du conflit peut entraîner un autre, plus grave», a interprété Daouda Koné. Pendant que certains trouvaient l'exercice impossible, il a fait savoir que face à une difficulté, l'attitude mentale est importante.

Même si vous échouez dans la recherche de solutions, a-t-il soutenu, vous devriez vous dire qu'il en existe une. «Il y a aussi l'exercice des pieds liés pour leur faire comprendre qu'ils sont dans une même barque et de ce fait, ils doivent s'avertir quand il y a un problème.

Le jeu des écrous leur permet d'avoir une concentration hors pair parce que leur travail demande de la clarté, de la précision et la distraction peut avoir des conséquences graves sur l'atteinte des résultats», a ajouté le coach.

Le directeur des grandes entreprises, Innocent Ouédraogo a indiqué que cette activité, consacré au team building, vise à renforcer la cohésion, l'esprit d'équipe.

«Elle va permettre à tous les collaborateurs de s'impliquer davantage dans l'accomplissement des missions de la direction qui constitue un pan très important dans l'objectif de recouvrement de la DGI», a renchéri Innocent Ouédraogo.

En outre, le directeur a appelé chaque travailleur à prendre conscience de sa place dans la chaîne de recouvrement et à s'impliquer pour l'atteinte des objectifs de la direction.

Le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a, pour sa part, rassuré les agents de la DGE de sa volonté à rétablir la sérénité à la DGI.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.