Algérie: Acte 22 du Hirak - La mobilisation se poursuit à Paris

- La mobilisation des membres de la communauté algérienne s'est poursuivie, dimanche à Paris, pour réitérer le changement "radical" du système politique en Algérie avec une transformation "profonde" des institutions pour l'instauration d'un Etat de droit.

Ce 22e rassemblement à la place de la République, auquel a appelé le collectif "Libérons l'Algérie", s'est tenu avec comme toile de fond la célébration des Algériens de la deuxième étoile continentale remportée par l'équipe nationale de football en phase finale de la coupe d'Afrique des nations face au Sénégal (1-0).

Comme à l'accoutumée, beaucoup de familles algériennes, des jeunes et moins jeunes se sont donné rendez-vous à place de la République pour apporter leur soutien au mouvement populaire du changement en Algérie, lancé le 22 février dernier, et exprimer, à l'instar de leurs compatriotes, leur volonté de ne pas abandonner le hirak jusqu'à l'instauration d'une nouvelle République, à travers une transition démocratique qui donnera naissance à une nouvelle Constitution.

Au cours du rassemblement, les manifestants ont tenu à saluer "l'immense" consécration de l'équipe nationale de football ramenée du pays des Pharaons.

"Libérons l'Algérie de ce système politique, qui a bridé les Algériens, pour réaliser d'autres consécrations démocratiques, politiques, économiques et sociétales", ont affirmé les animateurs du collectif organisateur de ce rassemblement.

Un rassemblement, qui a drainé des dizaines de personnes (environ 200), était décliné en plusieurs groupes de dialogue et d'expression libre où les intervenants ont réclamé le changement de la nature du régime, la mise sur pied de contre-pouvoirs, l'indépendance de la justice, la transformation institutionnelle, la promotion des compétences nationales et la mise en avant le seul mérite.

"La justice a besoin de liberté et de vérité", "Pour la séparation entre le politique et le militaire", "Ni Etat policier, ni République intégriste, ni oligarchie financière : une République démocratique et sociale", "Libérez les détenus d'opinion", pouvait-on lire dans des pancartes et écriteaux, alors que des manifestants portaient des portraits de chouhada.

Certains jeunes participants ont saisi l'occasion du rassemblement pour continuer la fête célébrant la victoire de l'Algérie à la CAN égyptienne. Avec tambour, derbouka, tambourin et trompette, ils ont chanté en chœur et dansé, alors que les autres groupes débattaient des sujets liés à la transition démocratique à travers laquelle ils demandent à tous les acteurs (partis politiques, mouvement associatif, étudiants et personnalités) à y contribuer "pleinement" pour sa réussite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.