Burkina Faso: «Dr Salifou Diallo, le prophète redoutable», bientôt en librairie

21 Juillet 2019

Le journaliste Dieudonné Soubeaga a annoncé, le vendredi 19 juillet 2019 à Ouagadougou, au cours d'une conférence de presse, la sortie prochaine de son livre intitulé «Dr Salifou Diallo, le prophète redoutable».

«Dr Salifou Diallo, le prophète redoutable», est le titre de l'œuvre littéraire du directeur de publication de l'hebdomadaire «l'Etalon enchaîné», Dieudonné Soubeaga. Après avoir côtoyé l'illustre disparu dans le cadre de son métier de journaliste, l'auteur a consigné dans un ouvrage ses notes sur l'ancien homme politique burkinabè, Salifou Diallo.

L'annonce a été faite au cours d'une conférence de presse le vendredi 19 juillet 2019 à Ouagadougou. En 84 pages, l'ancien « collaborateur du défunt Norbert Zongo » s'est érigé en témoin vivant de l'œuvre politique de l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Le livre, selon lui, est un condensé de récits et de phrases-chocs de l'homme qui était connu pour son franc-parler. L'idée de publier, a-t-il souligné, un livre sur le parcours du «fin stratège politique» est née lorsque celui-ci était ambassadeur du Burkina Faso en Autriche.

« Mais, ce projet n'a pas rencontré, à l'époque, l'assentiment de « Gorba », l'environnement politique n'étant pas favorable », a-t-il révélé.

C'est ainsi que dès l'annonce du décès du «Machiavel de Ouagadougou», l'homme de média, pour combler le vide, a «réveillé» son projet.

Par devoir de mémoire, le chroniqueur politique a ainsi couché sur des pages blanches sa part de vérité sur un pan de la vie publique du défunt par l'édition de l'œuvre, «Dr Salifou Diallo, le prophète redoutable».

A travers ce titre, ne versez-vous pas dans le culte de la personnalité ? Avez-vous un agenda caché au regard du contexte politique actuel? Que souhaitez-vous que la jeunesse burkinabè retienne de Salifou Diallo ?

A la première interrogation, M.Soubeaga a répondu que le mot «prophète» ne fait pas de feu Salifou Diallo, un prophète dans le sens biblique du terme. «Quand on parle de prophète, c'est au sens imagé du mot et au regard des déclarations de l'homme que le titre a été choisi», a-t-il expliqué.

Et de prendre pour exemple certaines citations du disparu, telle: «C'est moi qui vous ai dit que Blaise allait être président du Faso, en son temps. Aujourd'hui c'est moi qui vous dis que Roch sera président du Faso en 2015».

Ces paroles, a-t-il soutenu, se sont accomplies avec le temps. Et «pour les personnes qui ont exercé dans la presse écrite, ce n'est pas forcément la qualité du récit qui fait vendre le journal, mais un titre accrocheur», a-t-il précisé, avant de répondre par la négative à la deuxième préoccupation.

« Je n'ai pas d'agenda caché pour le moment. Dans les années à venir, nous allons certainement dévoiler nos ambitions », a-t-il laissé entendre.

En ce qui concerne la dernière question, il s'est exprimé en ces termes: «Je veux que les jeunes retiennent de Salifou Diallo, son courage et sa vision politique. Il était issu d'une famille modeste, mais il est arrivé au sommet de l'Etat.

C'est un exemple à suivre. 2025 est la dernière ligne droite, J'invite donc la jeunesse burkinabè à se préparer». L'écrivain a promis, de ce fait, que tout sera mis en œuvre pour que le livre soit vendu à un prix social aux Burkinabè, et aux étudiants en particulier comme cible principale.

La sortie officielle de l'ouvrage est prévue, a-t-il annoncé, pour le mois d'août 2019 à Ouahigouya, dans la ville d'origine de feu Salifou Diallo.

L'illustre disparu a tiré sa révérence le 19 août 2017 à Paris à l'âge de 60 ans. « Pour ce faire, 60 000 exemplaires seront imprimés en hommage aux six décennies de vie de l'homme », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.