Madagascar: Communales - Les Etats-majors politiques peaufinent leur stratégie

Les gens vont-ils voter massivement pour les communales contrairement aux législatives ?

Pour ces élections de proximité, les gens vont-ils voter massivement du moins par rapport aux législatives.

Les résultats des législatives et la constitution du nouveau gouvernement focalisent l'attention de bon nombre d'observateurs ces derniers temps. En revanche, les Etats-majors politiques peaufinent leur stratégie sur la prochaine tenue des élections municipales et communales qui se tiendront le 28 octobre prochain suivant le chronogramme de la CENI. Quant au dépôt de candidature, il a débuté le 20 juillet dernier pour se terminer le 3 août prochain. Pour ce qui est des résultats provisoires, ils seront publiés le 16 novembre et les résultats définitifs pour le 15 décembre. La commune urbaine d'Antananarivo reste l'enjeu principal pour les formations politiques. Deux partis restent pourtant en pôle position pour ravir la capitale. Il s'agit notamment de l'IRD.

Caution. Concernant les cautions à payer pour ces élections de proximité, pour la capitale, classée hors catégorie, le montant est de l'ordre de cinq millions d'ariary. Pour les candidats des communes urbaines de première catégorie, ils devront s'acquitter de 2.500.000 ariary. Quant aux communes urbaines de deuxième catégorie, la caution est en fonction du nombre de conseillers à élire. Ainsi, pour les communes dont la population dépasse les 250.000 habitants et qui ont 19 conseillers municipaux, les candidats doivent payer un million d'ariary. Pour ce qui est des communes dont la population est comprise entre 120.000 et 250.000 habitants, ceux qui sont dans la course aux municipales, ils s'acquittent de 550.000 ariary. Pour les villes dont le nombre de la population varie entre 80.000 et 120.000 habitants, la caution est de l'ordre de 500.000 ariary. A propos des communes rurales, la caution est de 350.000 ariary pour celles qui ont 10.000 habitants, et celles qui en ont moins, les candidats doivent payer 300.000 ariary.

Elections de proximité. Reste à savoir si avec ces cautions, les prétendants à la course aux communales et aux municipales seront nombreux, étant donné qu'ils sont également obligés de tenir compte des coûts qu'ils doivent engager pour les campagnes électorales. Dans tous les cas, pour ces élections de proximité, les électeurs sauront à qui ils vont donner leur voix.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.