Cameroun: Yembel Sadrack Bienaimé , CEO ESG et president de la SYNAPHAC - «Je suis un challenger»

22 Juillet 2019

Changer le regard des gens sur les personnes vivant avec le handicap, tel est l'objectif que s'est fixé le jeune Yembel Sadrack Bienaimé dans un environnement local où les handicapés sont toujours considérés comme étant des nécessiteux ou pire, des mendiants.

Yembel Bienaimé Sadrack, quatorzième enfant d'une fratrie de quinze, fils d'un père paysan et d'une mère non scolarisée, frappé par la poliomyélite dans son adolescence. Ce qui a considérablement perturbé sa scolarisation.

On peut dire que tous les moyens étaient réunis pour faire de lui un paria. Mais par la force de sa volonté ,sa détermination et surtout son mental de fer, le jeune Bienaimé a su gravir les marches de la vie au point d'être aujourd'hui à la tête de sa propre entreprise.

Il raconte à qui veut l'entendre que pour obtenir son Bacc G2, il a pratiqué presque tous les petits métiers. De jardinier du quartier, à laveur de voiture en passant par «fendeur de bois de chauffe», call boxer ou gérant d'une épicerie, il a tout fait.

Aujourd'hui , il est à la tête d'une start-up du nom d'Express Service Group (ESG) qui fait dans l'imprimerie et beaucoup d'autres services tel que le courtage histoire de glaner plus de marchés.

Cette entreprise emploie un personnel jeune constitué à 45% de personnes vivant avec le handicap.

L'autre casquette de Mr Bienaimé Yembel est son poste de président de la SYNAPHAC (synergie des associations des personnes handicapées du Cameroun) qui est un regroupement d'associations de défense des droits des personnes handicapées défendant une certaine idéologie qui est le changement de regard et la prise en compte de la dimension handicap dans les stratégies de développement et dans la prise des décisions.

Comme il le dit si bien : « je veux offrir du rêve, un meilleur monde possible avec sa minorité, tout ceci en rassemblant autour des idéaux nouveaux: challenger avec le moule dans lequel la société nous a confiné et ouvrir le champs des possibilités. Ainsi ce ne sera plus un mystère mais bel et bien une réalité». Puisqu'il a toujours caressé le rêve secret d'apporter quelque chose de différent aux autres , de donner en créant des opportunités de changement aux autres personnes en situation de handicap.

Sadrack compte donc procéder en octobre prochain au lancement officiel des activités de la Synaphac et organiser dans le même temps des journées portes ouvertes de son entreprise ESG pour présenter aux autorités locales et autres chefs d'entreprises présents lors de cet événement le savoir faire des personnes handicapées qui constituent à 45% le personnel de sa boîte dans le but aussi de démontrer ce que ces personnes vivant avec le handicap peuvent apporter comme plus-value dans une entreprise.

Une mini bourse de l'emploi sera donc ouverte pour donner à ces patrons d'entreprise la possibilité de recruter des personnes handicapées.

Dans le même esprit, ces journées portes ouvertes couplées au lancement officiel des activités de la Synaphac, seront une occasion unique pour lancer un plaidoyer pour la prise en compte véritable de la dimension handicap dans la prise des décisions et la reconsidération des quotas de personnes handicapées dans les entreprises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.