Congo-Kinshasa: Le gouvernement Ilunga réclamé par la Dynamique des Mouvements citoyens

22 Juillet 2019

Un sit-in a été organisé le jeudi 18 juillet 2019 devant l'Hôtel du gouvernement central, dans la commune de la Gombe, par la Dynamique des mouvements citoyens de la République Démocratique du Congo, pour réclamer l'installation immédiate du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba.

C'était, à titre symbolique, pour exiger la sortie illico presto du gouvernement. Les activistes ont mis en garde les différents acteurs des partis politiques aux négociations pour privilégier les intérêts du peuple congolais.

A cette occasion, la Dynamique a rappelé que le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a déjà consommé le un dixième de son quinquennat, et le Premier Ministre Ilunga totalise déjà deux mois sans avoir occupé son poste à la Primature. Dans la Dynamique, il y a le Collectif 2016, Impunité Zéro, Eccha-PN, La Rue, Jeunesse indignée, Peuple Mokonzi, Lucha, Congo Unis, Mental engagé...

Des centaines d'activistes regroupés en synergie ont pris d'assaut l'entrée de l'enceinte de l'immeuble «Intelligent», en face du boulevard du 30 juin, pour exprimer leur mécontentement. Des répliques du drapeau étaient nocives autour de la taille pour symboliser l'unité nationale. On pouvait lire sur les calicots : «Les activistes Pro-Démocrates des différents Mouvements citoyens montent au créneau et réclament le sortie imminente du Gouvernement. A la lutte!! Le Peuple a la clef du pouvoir Le Peuple gagne toujours. Le message est plus qu'interpellateur au regard de l'immobilisme qui s'observe dans l'attente du gouvernement.

Ils étaient sous le bon encadrement de Kateba Manic et Ntambwe Muamba Vincent, respectivement porte-parole et secrétaire permanant de la Dynamique. Les activistes des mouvements citoyens, à travers leurs responsables ont promis de revenir en sit-in au cas où, le gouvernement Ilunga tarderait toujours à sortir. Il est à signaler que plusieurs organisations similaires, à travers le pays s'activent pour emboiter le pas aux activistes des mouvements citoyens. Pour les observateurs avertis, leur message est perçu comme un avertissement. Il y a eu juste une petite altercation entre les éléments de la police et les activistes pro-démocrates avant qu'ils ne soient dispersés. Toutefois, l'on n'a enregistré aucun dérapage de part et d'autre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.